Définitions

Définition de Hématologie du sang

DÉFINITION DE HÉMATOLOGIE DU SANG

L’hématologie est la spécialité de la médecine qui s’occupe du sang, de ses composants et de ses maladies en analysant :

  • les cellules du sang qui sont représentées par les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes dont les fonctions différentes et sont analysés par la numération formule sanguine.
  • les fonctions du sang dont la fonction d’oxygénation des tissus, la fonction de coagulation sur les plaies et la fonction de défense immunitaire face aux infections
  • les maladies du sang ou hémopathies qui peuvent toucher chacune des lignées sanguines, être bénigne (anémie) ou grave (leucémie), être aiguë ou chronique et se soigner plus ou moins bien.

 

QU’EST-CE QUE L’HÉMATOLOGIE ?

L’hématologie est la spécialité médicale qui étudie le sang, les organes hématopoïétiques (la moelle osseuse, les ganglions lymphatiques et la rate étant les principaux) et leurs maladies.

Rappelons que l’hématopoïèse désigne l’ensemble des phénomènes qui concourent à la production et au remplacement des cellules sanguines, à savoir :

  • les globules rouges ou érythrocytes, qui transportent l’oxygène vers les différents organes et tissus de l’organisme ;
  • les globules blancs ou leucocytes (monocytes, lymphocytes, éosinophiles, basophiles et neutrophiles), qui défendent l’organisme contre les infections ou la présence de corps étrangers. Il s’agit de cellules du système immunitaire ;
  • et les plaquettes, qui sont responsables de la coagulation du sang et permettent l’arrêt des saignements.
Les lecteurs vous recommandent :
Définition de Maladies intestinales

Ces cellules sont synthétisées à partir des mêmes cellules souches dites hématopoïétiques, dans la moelle osseuse.

 

QUAND CONSULTER UN HÉMATOLOGUE ?

De nombreuses affections entrent dans le champ de l’hématologie. Citons notamment :

  • la polyglobulie (excès de globules rouges) ;
  • l’anémie (déficit de globules rouges) ;
  • la leucémie (excès de globules blancs). On distingue, selon les cellules touchées, la leucémie lymphoïde chronique, la leucémie myéloïde chronique, la leucémie aiguë lymphoblastique et la leucémie aiguë myéloblastique ;
  • la leucopénie (déficit de globules blancs) ;
  • l’hyperplaquettose (excès de plaquettes) ;
  • la thrombopénie (déficit de plaquettes) ;
  • l’hémophilie (une difficulté de coagulation) ;
  • le lymphome (cancer du système lymphatique) ;
  • ou encore l’aplasie médullaire (diminution de la production des cellules sanguines par la moelle osseuse).

Certaines personnes sont plus à risques face aux affections du sang et des organes hématopoïétiques. Voici des facteurs de risque reconnus :

  • l’exposition à certains produits chimiques ;
  • ou encore l’exposition aux rayonnements ionisants.

 

QUE FAIT L’HÉMATOLOGUE ?

L’hématologue prend en charge les maladies du sang.

Parce que parmi ces affections, on compte les leucémies et les lymphomes, qui sont des cancers, l’hématologue a de grandes connaissances en cancérologie. Le spécialiste interroge son patient, pour mieux comprendre ses symptômes, l’examine rigoureusement, lui fait passer des tests et analyses pour parfaire son diagnostic. En fonction de celui-ci, il peut mettre en place des traitements lourds, comme la chimiothérapie ou la radiothérapie, ou encore proposer une greffe de moelle.

Les lecteurs vous recommandent :
Définition de Phytostérol

 

Quels risques pendant la consultation d’un hématologue ?

La consultation chez un hématologue ne comporte pas de risques particuliers pour le patient. Les traitements contre le cancer (chimiothérapie ou radiothérapie) sont par contre agressifs et ont de nombreux effets indésirables. Leur gestion fait partie du rôle de l’hématologue.

 

Comment devenir hématologue ?

Pour devenir hématologue en France, il faut être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES) d’hématologie :

  • l’étudiant doit d’abord suivre, après son baccalauréat, 6 années à la faculté de médecine ;
  • en fin de 6e année, les étudiants passent les épreuves classantes nationales pour accéder à l’internat. En fonction de leur classement, ils pourront choisir leur spécialité et leur lieu d’exercice. Le DES d’hématologie s’obtient après 4 ans d’internat en hématologie.

Enfin, pour pouvoir exercer et porter le titre de docteur, l’étudiant doit aussi soutenir une thèse de recherche.

 

Au Québec, après les études collégiales, l’étudiant doit :

  • suivre un doctorat de 1e cycle en médecine, d’une durée de 4 ou 5 ans (avec ou sans une année préparatoire à la médecine pour les étudiants admis avec une formation collégiale ou universitaire jugée insuffisante en sciences biologiques fondamentales) ;

se spécialiser en suivant 3 ans de médecine interne puis une résidence en hématologie durant 2 ans.

 

Les lecteurs vous recommandent :
Définition de Lactose

PRÉPARER LA VISITE

Pour trouver un hématologue :

  • en France, via le site internet du conseil national de l’ordre des médecin
  • au Québec, vous pouvez consulter le site internet de « Québec médecin »

Quand la consultation est prescrite par un médecin traitant, elle est prise en charge par l’Assurance maladie (France) ou la Régie de l’assurance maladie du Québec.

 

AUTEUR

Fiche créée en juillet 2016 par Marion Spée

 

RÉFÉRENCES

  1. PROFIL MÉDECIN. http://www.profilmedecin.fr/contenu/chiffres-cles-hematologue
  2. FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC. https://www.fmsq.org/fr/profession/repartition-des-effectifs-medicaux
  3. TADMOR, T and POLLIACK A. Epidemiology and environmental risk in hairy cell leukemia. Best Pract Res Clin Haematol, 2015 Dec; 28(4):175-9. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26614895
  4. QUÉBEC MÉDECIN. http://www.quebecmedecin.com
  5. CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES MÉDECINS. https://www.conseil-national.medecin.fr/annuaire

 

SOURCES

Image docteurclic
http://www.docteurclic.com

 

 

 

 

 

Image Passeportsanté.net
https://www.passeportsante.net

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •