Définitions

Définition de Péritonite

DÉFINITION DE PÉRITONITE

C’est une inflammation du péritoine. Le péritoine est une membrane composée de deux feuillets. L’un tapisse tous les organes (viscères) contenus dans l’abdomen (péritoine viscéral). L’autre les parois de l’abdomen lui-même (péritoine pariétal). Entre ces deux feuillets, il existe un vide d’air. La péritonite est une infection entre ces deux feuillets.

 

CE QU’IL SE PASSE

La péritonite survient de deux manières. Soit un organe (l’appendice ou vésicule par exemple) s’enflamme et s’infecte : le résultat sera une appendicite pour l’une et une cholécystite pour l’autre. En l’absence de traitement, l’infection gagne le péritoine qui s’enflamme à son tour. Soit un organe (le duodénum par exemple) se perfore à la suite d’un ulcère mal traité ou d’une occlusion.

 

Une péritonite est toujours redoutable si elle n’est pas traitée rapidement

En raison de l’étendue de son manteau tissulaire richement vascularisé, elle enflamme tout l’abdomen. Il s’ensuit d’abord une contracture généralisée de tous les muscles de l’abdomen (le médecin parle alors de ventre de bois ). Les bactéries présentes dans les intestins se développent alors à une vitesse fulgurante et passent dans la circulation : il s’ensuit une septicémie.

Les lecteurs vous recommandent :
Définition de kaempférol

 

Lorsque la péritonite s’aggrave ou se prolonge, les principaux viscères comme les poumons ou les reins souffrent, d’où un cercle vicieux qui ne se rompt qu’en milieu hospitalier dans une unité de soins intensifs. 100% des péritonites non traitées aboutissent au décès du patient. Les plus classiques sont celles survenant au cours d’une appendicite (inflammation et perforation de l’appendice).

 

QUAND CONSULTER

Les symptômes de la péritonite sont la fièvre, une douleur de ventre importante, un ventre très dur (contracture) et qui résiste à la palpation (défense). Ainsi que les symptômes de la cause de la péritonite. Une pâleur avec faiblesse intense sont également souvent présents. L’hospitalisation se fera en urgence par le Samu (le 15) ou les Pompiers (le18).

 

TRAITEMENT

 

Le traitement est d’abord chirurgical

Il faut une intervention pour traiter la cause : suturer un ulcère perforé, voire retirer une partie de l’estomac, enlever l’appendice, la vésicule, une ou deux trompes utérines etc. Il faut un lavage de toute la cavité abdominale.

 

Le traitement est aussi médical

L’administration d’une antibiothérapie massive permettra d’éradiquer l’infection.

 

 

SOURCE :

Image docteurclic

 

 

 

 

http://www.docteurclic.com

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •