DIP de légumes, sauce au poivron rouge et chips de carottes.

DIP de légumes sans FODMAPs

Fiches cuisines – Le régime sans FODMAP – Entrées – DIP de légumes sans FODMAPs.

 

MES DIP DE LEGUMES SANS FODMAPs.

 

Bonjour à toutes et tous,

Je vous propose aujourd’hui de réaliser des excellents DIP de légumes sans FODMAPs. Pour commencer je vais vous présenter le matériel qu’il nous faut et les produits nécessaires à la réalisation de cette recette. Puis nous aborderons l’aspect pratique de la réalisation de notre recette. Et enfin, les apports que nous apporte la consommation des ingrédients de cette excellente recette. Mais ne nous attardons pas trop, lançons-nous, allons-y et réalisons ensemble nos DIP de légumes sans FODMAPs. Et surtout régalons nous. Miammm, c’est trop bon et c’est fait maison avec amour.

 

 

MATERIEL NÉCESSAIRE POUR PRÉPARER LA RECETTE

Un économe.

Un couteau.

 

 

Acheter ses aliments

 

OÙ ET QUELS PRODUITS ACHETER

 

 

Les carottes

 

Les carottes.

 

Les acheter.

Les carottes doivent être d’une belle couleur orange vif, fermes, sans taches ni meurtrissures. Une autre astuce est de les acheter avec ses fanes (feuilles), qui serviront à définir précisément sa fraicheur. On trouve toute l’année

 

Toute l’année.

On en trouve toute l’année les carottes dites de garde, qui sont récoltées en automne et dès le début du printemps.

 

Les carottes de saison.

En premier, la primeur qui est récoltée de mai à juillet.

Puis viennent les carottes de pleine saison qui sont récoltées de juillet à octobre.

Enfin les fameuses carottes de garde, qui elles sont récoltées en automne et en hivers.

 

Les stars.

Les carottes des sables et de Créances, provenant de la Manche, bénéficient d’un Label rouge : elles sont lisses et très savoureuses. 😉

 

Les magasins.

On trouve des carottes fraîches dans tous les commerces, que ce soit en grande distribution, dans les magasins biologiques ou au marché local.

 

Les consommer.

On peut les éplucher ou simplement les laver et les gratter au couteau. Pour les consommer crues, il est préférable de les râper très finement, afin de faciliter leur assimilation. On peut aussi les couper en bâtonnets pour préparer un apéritif ou un encas léger. Mais, il est préférable de le faire juste avant leur utilisation et de les arroser de jus de citron pour limiter leur oxydation. 😉

 

Les conserver.

Les carottes se gardent 8 à 10 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Mais si on veut les mettre dans un sachet, il est préférable de les envelopper dans du papier absorbant pour éviter de les faire patauger dans l’eau et pourrir rapidement.

 

 

Concombres

 

Le concombre.

 

L’acheter.

Je le choisi bien ferme et bien et bien vert, ce qui témoigne de sa fraîcheur. Eviter les gros concombres, qui renferment beaucoup de graines. Si vous le consommez avec la peau, achetez-le si possible biologique ou obtenu par culture raisonnée (avec un minimum de produits de traitement). Le rincer n’enlève que peu de pesticides.

Les lecteurs vous recommandent :
Salade de carotte, coco et avocat à l'africaine

 

Le préparer.

Il est inutile de le faire dégorger, les variétés d’aujourd’hui ne sont plus amères. Non dégorgé, il garde d’ailleurs tout son croquant, ainsi qu’un maximum de minéraux et de vitamines. En ne le pelant pas, vous préservez au mieux ses vitamines. Le concombre se consomme surtout cru, mais vous pouvez aussi le cuire à la vapeur et le servir « al dente », avec du poisson, par exemple.

 

Le conserver.

Vous pouvez le garder quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, de préférence emballé dans un sac. S’il est coupé, protégez l’entame avec un film plastique et consommez-le dans les 24 heures.

 

 

Céleri branche

 

Le céleri-branche.

 

L’acheter.

Le céleri-branche est présent toute l’année sur nos étals. Cependant, il est plus courant de le trouver et le consommer en été et en automne.

 

Le consommer.

Pelez-le et coupez-le en tronçons avant de le servir en crudité ou de la cuire, de préférence à la vapeur ou braisé afin de lui garder un maximum de minéraux.

Les feuilles que l’on jette habituellement, sont excellente dans les soupes ou les jus.

 

Le conserver.

Le céleri-branche ne se conserve que durant 2 ou 3 jours, dans le bac à légumes de notre réfrigérateur. Car il flétrit très vite et pers son croquant, il doit donc être utilisé rapidement après son achat.

 

 

Caisse de légumes bio

 

Les produits bio

Préférez, si c’est possible des produits bio car ils seront forcément moins traités chimiquement et donc plus sains et aurons un meilleur goût.

 

 

JE RÉALISE MES DIP DE LEGUMES

 

3 personnes

Pour trois personnes.

 

5 minutes

Mon temps de préparation est de 5 minutes.

 

 

MES INGRÉDIENTS POUR RÉALISER MES DIP DE LEGUMES

Deux carottes

Un concombre

Une branche de céleri

 

DIP de légumes sans FODMAPs

 

POUR PRÉPARER MES DIP DE LEGUMES, Je

rince mes légumes.

Puis je les épluche.

Je les coupe en bâtonnets.

Et je les mets au réfrigérateur avant de les servir.

 

DIP de légumes sans FODMAPs

 

Et je me régale. MMMIIAAAMMMM

 

LES PRINCIPAUX APPORTS NUTRITIONNELS DES INGREDIENTS DE MES RECETTES.

 

Carottes

Les carottes.

 

Carotènes

Carotènes.

Les carotènes sont la principale famille d’antioxydants. Plus la carotte est grosse et plus elle en contient. Alors que les carottes nouvelles en apportent moins.

 

Vitamine B9

Vitamine B9 ou acide folique.

La vitamine B9, acide folique ou également folate participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du fœtus.

 

Magnésium

Magnésium.

Les carotte en contiennent un taux moyen mais sachant que le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Ainsi qu’il permet de réguler notre métabolisme et intervient dans la transmission de l’influx nerveux. De plus, il améliore l’équilibre nerveux et limite la fatigue, le stress et les fringales. De ce fait, même un apport moyen est toujours bon à prendre. 😉

Les lecteurs vous recommandent :
Compote de poire crues

 

Potassium

Potassium.

Elles en contiennent un taux intéressant, surtout si on ne les noie pas sous une sauce trop salée. Sachant que le potassium est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant.

 

Vitamine E

Vitamine E.

Elles sont une bonne source de vitamines E qui joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. De plus, elle empêche ou réduit l’oxydation des cellules cardiovasculaires. De plus la vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardioprotecteur.

 

Concombre

 

Le concombre.

Eau.

C’est l’un des végétaux qui est le plus riche en eau, d’où son croquant agréablement rafraîchissant.

 

Calcium

Calcium.

Du calcium pour aussi peu de calories, c’est une aubaine !

D’autant qu’il s’agit du sel minéral le plus abondant dans l’organisme. Qui représente 2 % de notre poids corporel et dont près de 99 % est concentré dans nos os et nos dents. Mais ce qui reste joue tout de même un rôle primordial dans le bon fonctionnement de toutes les cellules de notre organisme, dont les cellules musculaires (notamment celles de notre cœur) et les cellules nerveuses. En outre, le calcium participe également aux fonctions rénales, au mécanisme de la coagulation sanguine ainsi qu’à plusieurs processus enzymatiques.

 

Magnésium

Magnésium.

Le concombre contient un bon apport de magnésium qui participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Ainsi qu’il permet de réguler notre métabolisme et intervient dans la transmission de l’influx nerveux. De plus, il améliore l’équilibre nerveux et limite la fatigue, le stress et les fringales.

 

Potassium

Potassium.

Le concombre est une bonne source de potassium qui est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant.

Les lecteurs vous recommandent :
Asperges gratinées au jambon.

 

Fer

Fer.

Il contient un taux appréciable de fer et sa teneur même modeste en vitamine C, facilite grandement son assimilation. Sachant que le fer est utile à notre organisme pour transporter l’oxygène et fabriquer les globules rouges du sang. Il permet également de fabriquer des nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux).

 

Céleri branche

Le céleri branche.

 

Source de fibres

Les Fibres.

La tige des céleris branche ou la racine des céleris raves, ont les mêmes atouts au niveau des fibres. Sachant qu’elles favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol.

 

Vitamine B6

La Vitamine B6.

La vitamine B6 fait partie des coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la fabrication des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Elle contribue également à la fabrication des globules rouges et leurs permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et collabore au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

 

Vitamine C

La vitamine C.

La vitamine C contenu par le céleri branche participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

 

Polyphénols

Les polyphénols.

Les polyphénols sont des antioxydants qui permettent à notre corps de lutter contre le vieillissement en neutralisant les fameux radicaux libres qui s’attaquent à nos cellules et accélèrent le déclin de l’organisme. On les trouve souvent dans nos fruits et légumes.

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Mes petites recettes magiques sans FODMAPs

 

Ma bible de la santé au naturel

 

Guide de la santé dans votre assiette 

 

 

 

 

Bonne dégustation de nos DIP de légumes sans FODMAPs et à très bientôt pour découvrir et essayer une nouvelle recette ensemble.

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

 

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    890
    Partages
  • 890
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.