QUIZZ FODMAPs

Faut-il supprimer ou limiter les aliments riches en FODMAPs sur le long terme

Principes et fondements – Régime sans FODMAP – Quizz FODMAPs – Faut-il supprimer ou limiter les aliments riches en FODMAPs sur le long terme ? 

 

QUI, QUOI, COMMENT LES FODMAPs. 

Notre quizz hebdomadaire sur les FODMAPs. 

 

Qu’est-ce ? Comment ? Pourquoi ?  

Découvrez toutes les semaines un petit article pour répondre brièvement à une question sur le mode alimentaire pauvre en FODMAPs. Je vous invite donc à découvrir notre nouvelle question, passionnante pour découvrir clairement et facilement les tenants et aboutissants du mode alimentaire pauvre en FODMAPs. Cliquez ici pour accéder au questionnaire qui vous permettra de déterminer si une alimentation pauvre en FODMAPs pouvait vous aider ? 

 

Non, je n’ai pas oublié mes bonnes manières. Par conséquent, je ne vous ferais pas l’affront d’omettre de vous saluer. Mais je voulais juste au préalable vous présenter brièvement l’objectif de ces petits articles. Mais trêve de bavardage, je vais poliment et avec beaucoup de joie de nous retrouver pour la lecture de cette publication vous saluer. 

 

Bonjour à toutes et tous, 

J’espère que vous vous portez pour le mieux. En ce qui me concerne, je me porte bien et je viens de publier ce nouvel article dans notre blog « la santé en mangeant » intitulé « Faut-il supprimer ou limiter les aliments riches en FODMAPs sur le long terme ? ». Alors j’espère qu’il vous donnera des informations utiles pour découvrir le mode alimentaire pauvre en FODMAPs. Et je vous souhaite une bonne lecture, ainsi que de passer une excellente journée. 

 

Les lecteurs vous recommandent :
Existe-t-il des compléments alimentaires pouvant aider à mieux digérer les FODMAPs

Mode alimentaire pauvre en FODMAP

 

FAUT-IL SUPPRIMER OU LIMITER LES ALIMENTS RICHES EN FODMAPS SUR LE LONG TERME ? 

 

NON, il ne s’agit jamais d’éliminer à long terme des familles d’aliments, si ce n’est réellement indispensable pour vous individuellement. Car plus vous consommez une alimentation diversifiée, moins vous risquez d’avoir de carences alimentaires. A contrario, plus vous réduisez votre palette d’aliments consommés et plus vous risquez d’avoir de graves carences alimentaires et les conséquences qui en découleront. 

 

NO Fodmap

 

Première phase du mode alimentaire pauvre en FODMAPs. 

C’est bien là l’objectif du mode alimentaire pauvre en FODMAPs. De limiter au minimum le nombre aliments à exclure, tout en vous préservant des situations de gênes gastriques, de crampes ou de douleurs. Ainsi après la première phase stricte d’élimination de tous les FODMAPs, qui permet d’assainir le terrain. 

 

Le protocole de réintroduction des FODMAPs. 

Nous pourrons commencer sereinement et dans de bonnes condition le protocole de réintroduction encadré des FODMAPs. Cela nous permettra de définir précisément les aliments qui nous correspondent ou non individuellement et sans éliminer injustement d’excellents aliments qui ne nous font aucun tords. 

 

Les seuils. 

Cette phase permettra de jauger très finement les aliments que vous ne supportez pas du tout et ce que vous supportez en petites quantités. Dans ce cas, il permettra de définir précisément qu’elle quantité vous pouvez consommer sans problèmes. En mangeant une cuillerée, puis deux cuillerées, jusqu’à ressentir une gêne qui indique votre seuil de tolérance. Au-delà de cette limite, vous ne supportez plus cet aliment et risquez de déclencher une crise.  🙁

 

FODMAP

 

Les lecteurs vous recommandent :
Les plats cuisinés et les FODMAPs

L’exemple des haricots. 

Prenons l’exemple des haricots rouges, un légume bien connu pour ses réactions. 😉 

Vous en mettez quelques-uns dans une salade pour accompagner du riz. Puis vous constatez si vous générez une réaction à ses quelques haricots. Si oui, ça veut dire que vous avez déjà dépassé votre seuil de tolérance. Les haricots, ce n’est pas fait pour vous. 😉 

Si non, vous mettrez un peu plus la prochaine fois pour observer vos réactions… 

Nous avons chacun des réactions différentes face aux FODMAPs et des seuils de tolérance différents. C’est pour cela qu’il convient de chercher vos limites plus que d’éliminer simplement tous les aliments bons pour notre santé qui ne sont pas supportés à forte dose ! 

 

Les aliments sans intérêts pour notre santé. 

Les FODMAPs comprennent également des aliments que nous ne supportons pas toujours et qui de surcroit n’apportent rien de bon à notre organisme. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de tester précisément notre tolérance. Autant directement les éliminer pour privilégier des aliments riches en bon nutriments. 

Je parle par des exemples des sodas riches en sucre ou même des sodas light qui sont encore pires. Pourquoi risquer des douleurs gastriques pour consommer ce genre de produits qui n’apportent rien de bon. 

Pourquoi consommer des chewing-gums “sans sucre”, sachant que le mot sans sucre cache de nombreux polyols qui sont aussi caloriques que le sucre. Mais sont encore plus indigestes que le fameux sucre que l’on souhaite éviter. 

 

Conclusion

 

Les lecteurs vous recommandent :
Des aliments pauvres en FODMAPs à toujours avoir dans son placard et son réfrigérateur

Conclusion. 

Il est bien plus simple d’éliminer définitivement ces mauvais aliments qui ne nous apporte rien de bon. Et d’en privilégier d’autres bien plus sains pour notre organisme. 

Au lieu de boire des sodas, consommons de bons jus de légumes ou de fruits. 

Et à la place des chewing-gums ou d’autres produits de ce type, consommons de bons fruits à la croque, pleins de saveurs et de nutriments. 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES : 

 

Plus jamais mal au ventre avec le régime FODMAPS

 

J’espère que la lecture de cet article intitulé « Faut-il supprimer ou limiter les aliments riches en FODMAPs sur le long terme ? », vous aura apporté des réponses utiles pour découvrir le mode alimentaire pauvre en FODMAPs.  Et je vous dis à très bientôt sur notre blog « la santé en mangeant ». 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt, 

Thierry Klethi 

La santé en mangeant 

 

MES PRODUITS AMAZON. 

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles. Ainsi que les objets ou produits que j’utilise régulièrement. C’est pour cela que je me suis affilié avec AMAZON et que je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Par ailleurs, si vous souhaitez plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien. 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    320
    Partages
  • 320
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.