Fruits et légumes de saison

Vie pratique – Fruits et Légumes du mois – Fruits et Légumes de saison du mois de septembre en France

 

Mes fruits et Légumes de saison du mois de Septembre en France.

 

Bonjour à toutes et tous,

Je vous propose de découvrir nos fruits et légumes de saison du mois de septembre en France métropolitaine.

 

 

Mes légumes de saison.

Les légumes : Choux, choux fleurs d’été, oignons, rhubarbe, haricots verts, courgettes, petits pois, épinards, poireaux, maïs doux, tomates, Laitues, aubergines, poivrons, piments, concombres, fenouils, panais, rutabagas, céleris-raves, pommes de terre, navets et betteraves.

 

Mes fruits de saison.

Les fruits : pommes, poires, prunes, figues, framboises, mûres, myrtilles, raisins, canneberges, airelles, melons et coquerets du Pérou.

 

Pourquoi acheter des fruits et légumes de saison ?

Malgré le fait que l’on trouve facilement dans les supermarchés et certaines épiceries la plupart des fruits et légumes presque toute l’année. Il me semble important de connaitre et de se réapproprier les saisons.

Ce n’est pas simplement qu’une démarche pour consommer plus local. Mais également un engagement pour bénéficier d’aliments plus frais et donc de meilleure qualité. Tant au niveau gustatif qu’au niveau des nutriments qu’ils vont nous apporter. En plus de cela consommer local et de saison permet de réduire le bilan environnemental de notre alimentaion (bilan carbone, moins de traitements chimiques nécessaires, etc.). 😉

De plus, cette démarche de respecter les saisons, nous permet également d’apporter plus de la diversité dans nos assiettes et de profiter au maximum des bienfaits de tous nos fruits et légumes à moindre coût. 😉

Enfin cette liste des fruits et légumes de saison du mois de septembre, nous permettra de découvrir de nouveaux produits ou de re-découvrir des variétés anciennes oubliées. Mais surtout de nous régaler avec tous ces produits sains qui permettront d’améliorer durablement notre santé. 😊

 

Présentation de mes légumes.

 

 

Choux blancs

 

Choux.

Le chou est un des aliments préférés des nutritionnistes. De formes, de goûts, de couleurs, de préparations très variables, il peut être apprécié par tous. Très peu calorique (22 calories pour 100 grammes), il se caractérise par sa richesse en vitamine C (60milligrammes pour 100 grammes), en vitamine E (0,2 milligrammes pour 100 grammes), en provitamine A ; des antioxydants aux vertus reconnues pour la résistance immunitaire. C’est une bonne source de vitamine B9 ou acide folique pour lutter contre le vieillissement et la fatigue. Il est riche en potassium et en calcium (60 milligrammes). Ses éléments soufrés peuvent le rendre indigeste (et c’est pourquoi, il est utile de la blanchir avant la cuisson), mais ils lui confèrent une action bénéfique dans la lutte contre le cancer. Enfin, le chou est riche en fibres (3,4 grammes pour 100 grammes) et permet donc de réguler le transit intestinal et de diminuer l’absorption des sucres et du cholestérol. Le chou peut être consommé cru ou cuit, c’est un légume d’hiver qui devrait être sur toutes les tables au moins une fois par semaine d’autant plus que son prix n’est pas élevé.

 

 

Choux-fleurs

 

Choux-fleurs d’été.

Grace à ses différentes variétés le chou-fleur est disponible toute l’année et gagne à être mis à l’honneur dans nos menus pour sa richesse nutritionnelle et ses qualités de « légume prévention ».

Le chou-fleur est une bonne source de vitamine B9. Quant à sa vitamine C, il en dispose une bonne source si on le consomme cru. De plus, il dispose de nombreux minéraux et de fibres pour un apport calorique faible. En outre, il nous apporte de nombreux composant protecteurs contre certains cancers qui sont également bénéfique pour notre santé cardiovasculaire, grâce à ses phytostérols.

 

 

Oignons rouge et jaunes

 

Oignons.

L’oignon est riche en antioxydants. Il a une action diurétique, hypoglycémiante et bénéfique sur le système cardio-vasculaire. Attention, il peut être indigeste.

 

 

Rhubarbe

 

Rhubarbe.

La rhubarbe, avec son goût fortement acidulé, se prêter bien à des mets salés, même si traditionnellement on la mange le plus souvent en dessert. Sa haute teneur en fibres en fait un aliment de choix pour conserver un bon équilibre des lipides sanguins.

Elle contient plusieurs composés qui ont démontrés une activité antioxydante, dont les polyphénols.

 

 

Haricots verts

 

Haricots verts.

Le haricot vert est souvent associé à la notion de régime avec parfois une connotation négative. Bien sûr, il n’apporte que 20 à 30 calories pour 100 grammes, mais c’est aussi une source très importante d’antioxydants et d’acides folique. Il permet donc de lutter contre l’apparition des maladies cardio-vasculaires, contre le vieillissement prématuré des cellules de l’organisme et du cerveau, et contre la fatigue. A noter également qu’il contient des protéines végétales (2,5 grammes pour 100 grammes). Consommé en saison (juin, juillet, août), c’est un régal de goût et de tendresse qui participe à réguler le transit intestinal. En conserve ou surgelé, il garde ses propriétés sur le plan nutritionnel.

 

 

Courgettes

 

Courgettes.

La courgette est le légume de l’été, elle n’apporte que 15 calories pour 100 grammes. Grâce à ses composants naturels, elle intervient dans la lutte contre l’hypertension, contre le vieillissement, contre l’apparition des cancers et contre les maladies cardio-vasculaires. Riche en fibres non irritantes, elle permet de réguler le transit intestinal. Elle peut être consommée crue ou cuite sans limites.

 

 

Petits pois

 

Petits pois.

Les petits pois sont des légumes-graines plus riches en glucides (10 à 14 grammes) que la plupart des légumes frais mais moins riche que les légumes secs. Ils sont également plus riches en protéines (6%). Une portion de 150 grammes apporte 140 calories, ce qui reste raisonnables compte tenu de leurs qualités nutritionnelles. Ils se caractérisent par leur richesse en cellulose. Ils contribuent donc ainsi au maintien d’un bon transit intestinal et à la régulation de l’absorption du sucre et du cholestérol.

 

 

Épinard

 

Épinards.

Les épinards sont laxatifs (2,7 grammes de fibres pour 100 grammes). Ils apportent du potassium (530 milligrammes pour 100 grammes), du calcium (105 milligrammes pour 100 grammes) et du magnésium (58 milligrammes pour 100 grammes). Il faut savoir que le fer qu’il contient n’est absorbé qu’à 5%. En revanche c’est une très bonne source d’antioxydants pour lutter contre le vieillissement et l’apparition du cancer.

 

 

Poireau

 

Poireau.

Le poireau est un légume d’hiver qui se consomme cuit. Bon marché en saison, il est très riche en antioxydants et aide à lutter contre l’apparition de certains cancers. Avec un rapport potassium/sodium très élevé, il facilite l’élimination rénale et le transit intestinal grâce à sa richesse en fibre. Il peut être consommé en potage (son bouillon est une source considérable de potassium), en légume d’accompagnement ou en vinaigrette.

 

 

Maïs doux

 

Maïs doux.

Le maïs doux est une variété spéciale maïs qui se mange en salade ou chaud, plus comme un légume que comme une céréale. Il est une bonne source de glucides complexes et se distingue par sa teneur en fibres. Ainsi que son apport en caroténoïdes antioxydants.

Mais, il convient d’être prudent lors de la consommation de ces nombreuses fibres qui forment l’enveloppe du grain et peuvent être assez indigestes, surtout si le maïs est très mûr. Pour limiter ce risque, il convient de bien vérifier la présence de la mention « tendre » sur vos boites de maïs.

 

 

Tomates

 

Tomates.

La tomate, riche en antioxydants, aurait un rôle préventif contre le développement des cancers de la prostate et du poumon grâce à sa forte teneur en lycopène qui lui confère sa couleur rouge. Elle a également des vertus apéritives dues à sa note acidulée qui stimule les sécrétions digestives et prépare l’absorption des nutriments. Enfin, la tomate a sa place partout, à l’apéritif, en entrée, en boisson, en légume d’accompagnement, en coulis et même en dessert sous forme de sorbet ou confiture.

 

 

Laitue

 

Laitues.

Elle est croquante et recharge nos batteries grâce à ses vitamines et minéraux. On peut la déguster sans compter, sans avoir peur de prendre des kilos ! D’autant plus que si on la mange en début de repas, la laitue présente l‘intérêt de freiner notre appétit.

La laitue romaine est très riche en calcium, fer, phosphore, potassium, en vitamines A, C et surtout en vitamine B9 ou acide folique (135 milligrammes pour 100 grammes) qui joue un rôle contre l’anémie et le vieillissement.

 

 

Aubergines

 

Aubergines.

L’aubergine est un légume-fruit riche en fibres, non irritante pour la muqueuse intestinale. Elle n’apporte que 18 calories pour 100 grammes, mais c’est un trésor de vitamines et minéraux. Elle est particulièrement riche en potassium (260 milligrammes), en magnésium et en zinc. C’est le légume de l’été, elle peut être consommée en caviar, en ratatouille ou en friture. Dans ce dernier cas, il est judicieux de la poser sur un papier absorbant pour éviter de consommer trop de graisse.

 

 

Poivrons

 

Poivrons.

Le poivron est un légume-fruit qui bat les records au niveau des apports en vitamine C (125 milligrammes pour 100 gramme). Très riche en antioxydants, , il intervient dans la lutte contre le vieillissement, la formation de tumeurs et dans la protection contre les maladies cardio-vasculaires. Très riche en fibres (2 grammes pour 100 grammes), il intervient dans la régulation du_ transit intestinal. Il est très simple à préparer et entre dans les recettes de salades ou de légumes d’accompagnement. Seul bémol, il peut être difficile à digérer.

 

 

Piments

 

Piments.

Le piment est un cousin du poivron doux qui a beaucoup de qualités pour peu de calories. En effet, il nous apporte des vitamines C et des antioxydants. Son originalité réside dans sa concentration en capsaïcine, substance brûlante aux nombreuses propriétés avérées ou à confirmer.

Mais attention, car sa capsaïcine qui est plutôt favorable à la digestion, peut également entraîner des irritations des muqueuses digestives chez les personnes souffrantes de brûlures d’estomac, de reflux gastro-œsophagien, de syndrome du côlon irritable ou d’hémorroïdes.

 

 

Concombres

 

Concombres.

Le concombre est un des légumes les moins caloriques avec 10 calories pour 100 grammes. Actuellement sur les étals tout au long de l’année, c’est un légume d’été, très désaltérant car il contient 96% d’eau. Riche en potassium, il est source de vitamines du groupe B et sa peau contient de la provitamine A et de la vitamine E. Riche en fibres, il facilite la régulation du transit intestinal, mais il est conseillé de retirer les graines dans la partie centrale qui pourraient le rendre indigeste. Il peut être consommé cru à la façon des courgettes.

 

 

Fenouil

 

Fenouil.

Le fenouil est un véritable superaliment qui regorge de vitamines, de fer, de carotène, de fibres, de potassium et de calcium. Il est très antioxydant et protège des maladies cardiovasculaires, ainsi que de certains cancers. Il favorise également le transit intestinal et s’oppose aux fermentations, en soulageant les crampes.

Pour le choisir, il convient de le prendre bien blanc, avec des feuilles vertes et pas jaunâtre. Il se conserve une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il est également possible de la congeler. De plus, il se mange cru en salade, mais également cuit à la vapeur ou à la poêle avec un filet d’huile d’olive.

 

 

Panais

 

Panais.

Le panais est le légume d’automne par excellence. Rien ne signale mieux l’arrivée des mois d’hiver que sa saveur rustique et sucrée quand il sort du four. Grace à ses glucides il nous apporte l’énergie nécessaire pour affronter l’arrivée des premiers frimas. De plus grâce à ses fibres, il améliore notre transit intestinal. Ainsi qu’il nous apporte des vitamine B9 utile pour le renouvellement cellulaire, du potassium pour le système nerveux et du manganèse.

 

 

Rutabagas

 

Rutabagas.

Le rutabaga est une plante plante fourragère qui dispose de volumineuses racines, à la chair orange ou jaune. Sa racine a de nombreuses vertus nutritives mais aussi médicinales et il a un petit goût de noisette caramélisée quand il est cuisiné en frites.

Mais, on l’utilise également pour réaliser des soupes, des plats mijotés et des ragoûts. Ainsi que des purée, ou dans le pot-au-feu.

 

 

Céleri-rave

 

Céleri rave.

Le céleri rave renferme une quantité relativement élevée de sel ou sodium. Rien de comparable avec du fromage ou de la charcuterie, mais une teneur qui justifie de s’en méfier si l’on est à fois hypertendu et très sensible au sel. Il faut trouver le juste milieu pour l’apprécier à sa juste valeur, sans en abuser.

On le mange, cru râpé en salade avec une petite vinaigrette, ou en purée. Mais oubliez le céleri rémoulade, qui n’est qu’un prétexte pour manger de la mayonnaise, pas du tout protectrice, ni « light » pour le coup.

 

 

 

Pommes de terre

 

Pommes de terre.

La pomme de terre, à la fois légume et féculent, est une valeur sûre de nos assiettes. Sa consommation a tendance à décliner en dépit de ses atouts :  économique et facile à préparer, elle représente une source énergétique peu calorique si on la cuisine sans trop de matière grasse.

Elle est une bonne source d’énergie pour un apport calorique modéré. De plus, elle est très riche en potassium, en vitamines et en polyphénols. Mais également en fibres digestes.

 

 

Navets

 

Navets.

Le navet est un légume-racine bien meilleur quand il est nouveau. Il contient des éléments soufrés qui peuvent le rendre indigeste, mais il renferme des propriétés anticancérigènes reconnues. De plus, il est riche en potassium (240 milligrammes pour 100 grammes), en calcium, en fer, zinc et cuivre. Il se consomme cuit et apporte 35 calories pour 100 grammes.

 

 

Betteraves rouges

 

Betteraves.

La betterave a mauvaise réputation dans les régimes amaigrissants. Certes elle fait partie des légumes les plus caloriques (40 calories/100 grammes), mais les apports restent vraiment raisonnables d’autant que la betterave renferme beaucoup d’atouts sur le plan nutritionnel. C’est un légume riche en fibres (2,5 grammes pour 100 grammes), non irritant pour la muqueuse intestinale, riche en vitamine B9 ou folates pour lutter contre la fatigue et l’accélération du vieillissement du système cérébral.

 

 

Présentation de mes fruits.

 

 

Pomme Golden

 

Pommes.

La pomme est le fruit le plus consommé en France. Il est préférable de la déguster en automne et d’éviter de l’éplucher car les antioxydants et les vitamines sont en grande partie concentrés dans la peau. Très riche en antioxydants et en vitamines, elle permet de prévenir les cancers et les maladies cardiovasculaire. Elle contient de la pectine qui diminue l’absorption du mauvais cholestérol et régule le transit intestinal. Avec un apport de 80 calories pour 100 grammes, c’est un coupe-faim idéal. Pas très chère en saison, elle peut être consommée en boisson, en légume d’accompagnement ou en dessert.

 

 

Les Poires

 

Poire.

La poire présente de nombreuses variétés présentes sur le marché en hivers pour certaines et en été pour d’autres. Ses qualités nutritionnelles sont proches de la pomme avec un apport de fibres douces très bien tolérées par le tube digestif. Outre sa richesse en potassium, la poire apporte de la vitamine E et de l’acide folique. Délicieuse consommée crue ou cuite en dessert, elle peut également accompagner les poissons et volailles avec brio.

 

 

Les Prunes

 

Prunes.

La prune est un fruit dont le goût et l’aspect diffèrent fortement selon les variétés (quetsche, mirabelle, reine-claude, d’Agen). La prune apporte 50 calories pour 100 grammes et se caractérise par sa richesse en potassium (250 milligramme pour 100 grammes) et en fibres. C’est un aliment laxatif.

 

 

Figues

 

Figues.

La figue est douce et sucrée, sans être trop calorique, même si sa valeur énergétique peut beaucoup varier d’un fruit à l’autre. Ses vertus laxatives sont dues à sa concentration en fibres. De plus, elles sont très concentrées en minéraux tels que le potassium, le calcium et le magnésium. Mais également en différentes vitamines du groupe B.

 

 

Framboise

 

Framboises.

La framboise est un fruit saisonnier récolté en juillet et août. Très peu énergétique (38 calories pour 100 grammes), elle est très riche en minéraux en particulier potassium et fer. C’est également une bonne source de vitamine C (25 milligrammes pour 100 grammes). La framboise est un aliment laxatif du fait des fibres qu’elle contient ( 6,7 grammes pour 100 grammes).

 

 

Mûre

 

Mûres.

La mûre cultivée est le fruit du murier. La mûre cultivée est plus charnue que sa cousine sauvage et sa saison qui s’étant de juillet à octobre. Quant à la mûre sauvage, elle est plus petite, mais plus concentrée en substances protectrices.

La mûre dispose de pigments violets et rouges aux vertus protectrices. Il s’agit de polyphénols et de caroténoïdes, qui pourraient contribuer à la prévention des maladies dégénératives (cancers, affections cardiovasculaires et neurologiques). Ainsi que des vitamines C (100grammes couvrent 20% des apports quotidiens). En outre, elles contiennent également des fibres.

 

 

Myrtilles

 

Myrtilles.

La myrtille est un sous-arbrisseau à racines longues et traçantes. Le fruit est une baie arrondie, charnue et noirâtre. Commune dans les régions montagneuses d’Europe, la myrtille aime les lieux ombragés et humides.  Récoltez les feuilles en juin et les fruits de juillet à septembre.

Les feuilles de myrtille sont astringentes, utile dans les cas de coliques, de diarrhées et de mauvaise circulation du sang, mais c’est surtout soin action contre le diabète qui lui vaut son succès. Les baies donnent de bons résultats contre la colibacillose, comme adoucissent et antiseptique de l’estomac et de l’intestin, elles stoppent les diarrhées, les dysenteries et soulagent les hémorroïdes. Agissant sur les troubles vasculaires des yeux, la myrtille améliore nettement la vision nocturne.

 

 

Raisin

 

Raisin.

Le raisin est le fruit de la vigne qui se présente sous forme de grappes. Il est riche en sucre et son apport calorique n’est pas négligeable car il est très facile de dépasser les quantités raisonnables. De plus, il se caractérise par sa richesse en flavonoïdes qui agissent sur la résistance vasculaire. Il est riche en potassium et pauvre en sodium, ce qui en fait un aliment diurétique. Généralement apprécié par les enfants, il est vivement conseillé de la laver (sans le faire tremper) avant de le consommer.

 

 

Canneberge ou cranberry

 

Canneberge.

La canneberge est originaire d’Amérique du Nord où son habitat naturel est une lande marécageuse et riche en tourbe. Malgré ses belles couleurs rouge appétissantes, ses fruits sont beaucoup trop acides pour être mangés crus. Une fois bien sucrés, on en fait des jus, des gelées, des gâteaux et la fameuse sauce aux canneberges très apprécié en Amérique du Nord, sans laquelle la dinde de Noël ne serait pas ce qu’elle est.

 

 

Airelle

 

Airelle.

L’airelle est une petite baie rouge dont il existe plusieurs variétés différentes. Elle pousse dans les régions boisées de l’est des États-Unis dans des sites protégée de la lumière directe du soleil. Sa consommation se répand en Europe au début du 20ème siècle.

Elle est riche en potassium, en vitamines C et en anti-oxydants. De plus elle à des propriétés hydratantes, antioxydantes et diurétiques. En ce qui concerne la dinde de Noël, en Europe, on opte souvent pour une sauce aux airelles.

 

 

Melon

 

Melons.

Le melon est un fruit à consommer tout au long de l’été pour ses multiples atouts nutritionnels : légèreté calorique, richesse en bêtacarotène (variétés à chair orangée, que nous consommons le plus), apport en vitamine C.

Très riche en bêtacarotène. Le melon est le fruit le plus riche en bêtacarotène, devant l’abricot. Précurseur de la vitamine A, le bêtacarotène est un antioxydant puissant qui contribue à protéger les cellules du vieillissement prématuré. Le melon apporte aussi de la vitamine C aux propriétés également antioxydantes : une tranche (150 grammes) couvre 15 à 40% des besoins quotidiens. A noter, enfin sa bonne teneur en potassium : 500 milligrammes pour une portion de 150 grammes.

 

 

Coquerets du Pérou - Physalis peruviana - Inca Berry

 

Coquerets du Pérou ou Alkékenge.

Le coqueret du Pérou est une plante vivace à tige dressée, dont les feuilles groupées par deux, longuement pétiolées, ovales, légèrement dentées, ont un bord onduleux. Les fleurs, visibles de mai à octobre, sont assez grandes et se trouvent à l’aisselle des feuilles. Elles donnent un fruit, une sorte de baie globuleuse et charnue, enfermé dans un calice très agrandi, parcheminé et d’un beau rouge orangé, formant un lampion fort décoratif.

Seuls les fruits se récoltent à leur maturité vers le mois d’aout et de septembre. Ils sont diurétiques et on les utilise contre la goutte, les calculs rénaux, les rhumatismes, l’albuminurie et les affections urinaires en général.

 

 

 

RÉFÉRENCES INTERNET ET BIBLIOGRAPHIQUE :

Tout le potager

Secrets des plantes pour se soigner naturellement

Guide de la santé dans votre assiette

5 fruits et légumes par jour !

 

Après avoir parcourus attentivement ou survolé cette liste de fruits et légumes du mois de septembre. Je vous encourage à vous rendre dans votre marché local ou chez vos producteurs locaux, pour découvrir ou redécouvrir concrètement tous ces fruits et légumes. Puis de vous régaler !

 

 

 Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt,
Thierry Klethi

 La santé en mangeant

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.