Jus bonne vue et peau soyeuse

Jus bonne vue et peau soyeuse 

Recettes de jus – Jus de légumes et de fruits – Jus bonne vue et peau soyeuse 

 

Jus bonne vue et peau soyeuse. 

 

Bonjour à toutes et tous, 

Je vous propose de réaliser aujourd’hui, un excellent jus, bonne vue et peau soyeuse. Ce jus est riche en provitamine A grâce à la courge et aux poivrons rouges. De plus, il regorge de bienfaits pour notre vue, notre peau et le renforcement de notre système immunitaire. Pour commencer je vais vous présenter le matériel qu’il nous faut et les produits nécessaires à la réalisation de notre jus. Puis nous aborderons l’aspect pratique de sa réalisation. Et enfin, les apports que nous apporte la consommation des ingrédients de cette excellente recette. Mais ne nous attardons pas trop, lançons-nous, allons-y et réalisons ensemble ce jus bonne vue et peau soyeuse. Et surtout régalons nous. Miammm, c’est trop bon, c’est fait maison avec amour et excellent pour notre santé. 😉 

 

 

 

Matériel de cuisine

 

MATÉRIEL NÉCESSAIRE POUR PRÉPARER CE JUS 

Un extracteur de jus ou une centrifugeuse. 

 

OÙ ET QUELS PRODUITS ACHETER 

 

 

Courges et butternuts

 

La courge butternut. 

 

 

Acheter ses aliments

 

L’acheter. 

Choisissez-la ferme, avec une écorce qui n’est ni, abîmée ni tachée.  

 

 

Consommer

 

La consommer. 

Les courges à écorce épaisse doivent être pelées avant d’être cuites, à la vapeur, à l’eau ou au four.  

La courge spaghetti est cuite sa peau. On l’ouvre ensuite pour prélever filaments. Le pâtisson peut être cuit avec sa mais on ne consomme généralement que la chair.  

Les courges permettent de confectionner des plats savoureux : potages, purées, gratins et même tartes sucrées pour les variétés les plus douces (giraumon. courge musquée).  

 

 

Conserver

 

La conserver. 

Une courge se garde au frais pendant plusieurs jours, voire quelques semaines pour les variétés à écorce épaisse. Quand elle est entamée, protégez-la avec du film alimentaire et consommez-la dans les 48 heures. Cuite, une se congèle très bien.  

 

 

Poivrons

 

Le poivron. 

 

 

Acheter ses aliments

 

L’acheter. 

On trouve des poivrons presque toute l’année, mais sa pleine saison est de mai à octobre. Ils sont commercialisés verts, jaunes, ou rouges en fonction de leur stade de maturation lors la cueillette ou de leur variété. En été on peut également trouver des variétés spéciales tells que le poivron long des Landes ou des petits poivrons à farcir. Ils doivent avoir une couleur vive, une peau lisse et brillante et un pédoncule bien attaché. De plus, ils doivent être bien charnus et denses. 

 

 

Consommer

 

Le consommer. 

En alternant les différentes couleurs de poivrons, nous pouvons réaliser d’excellentes salades riches en couleurs. Mais, ils sont également délicieux cuits et farcis avec des tomates, des aubergines, ou divers féculents tells que du riz, des pâtes, ou des pommes de terre. 

Question de digestion, ils sont plus digestes quand ils sont cuits. Nous pouvons encore améliorer notre tolérance en les pelant. Pour ce faire, il suffit de les placer quelques minutes dans le four ou sous un grill. Puis de gratter délicatement la peau qui a noircis. Pour faire plus simple, il suffit de les acheter en conserves, car ils déjà cuits et pellés. Mais gustativement et nutritionnellement, je préfère toujours les produits frais à ceux qui sont congelés ou en boites. 

 

 

Conserver

 

Le conserver. 

Je peux les conserver plusieurs jours au réfrigérateur. Mais afin d’éviter qu’ils ne déshydratent, il convient de les emballer dans un sachet plastique. 

 

 

Orange

 

L’orange. 

 

 

Acheter ses aliments

 

L’acheter. 

Les oranges résistent bien au transport et au stockage. Vérifiez simplement que l’écorce est brillante et non desséchée. Choisissez-les selon leur destination : à jus comme la salustiana ; ou de table comme la navel. 

La majorité des oranges est traitée après récolte pour éviter le développement des moisissures. Achetez des fruits non traités après récolte si vous souhaitez consommer le zeste (les agents conservateurs et les autres substances utilisées dans les traitements post-récolte doivent obligatoirement figurer sur l’étiquetage des agrumes). Ou alors, si vous le pouvez, optez pour des oranges biologiques. 😉 

 

 

Les lecteurs vous recommandent :
Jus goûter digestif

Consommer

 

La consommer. 

L’orange pressée doit être préparée juste avant d’être bue, car la vitamine C est très rapidement détruite par l’oxygène de l’air. 

 

 

Conserver

 

La conserver. 

Les oranges se conservent une semaine au frais ou à température ambiante s’il ne fait pas trop chaud. 

 

 

Caisse de légumes bio

 

Les produits bio 

Préférez, si c’est possible des produits bio car ils seront forcément moins traités chimiquement et donc plus sains et aurons un meilleur goût. 

 

 

Cuisiner - Faire sois-même

 

JE RÉALISE MON JUS BONNE VUE ET PEAU SOYEUSE. 

 

2 personnes

Pour deux personnes. 

 

5 minutes

Mon temps de préparation est de 5 minutes. 

48 heures

Je peux le conserver 48h si j’utilise un extracteur de jus et 24h avec une centrifugeuse.  

 

 

Cuisiner - Faire sois-même

 

MES INGRÉDIENTS POUR RÉALISER MON JUS BONNE VUE ET PEAU SOYEUSE. 

Je prends une tranche de courge butternut de 5 centimètres d’épaisseur. 

Ainsi que deux petits poivrons rouges. 

Et deux petites oranges. 

 

Jus bonne vue et peau soyeuse

 

 

POUR PRÉPARER MON JUS BONNE VUE ET PEAU SOYEUSE. 

Je retire les graines et la peau de ma courge, puis je coupe ma tranche en dés. 

J’égrène mes poivrons et les coupe en morceaux. 

Puis, je pèle mes oranges et les coupe en quartiers. 

 

Jus bonne vue et peau soyeuse

 

Je passe tous mes ingrédients un par un dans mon extracteur à jus. 

Après avoir passé tous mes ingrédients, je le laisse en fonction une à deux minutes supplémentaires pour récupérer le maximum de jus. 

 

Jus bonne vue et peau soyeuse

 

Je mélange et filtre si besoins à l’aide d’un tamis. 

Et sers froid. 

 

Jus bonne vue et peau soyeuse

 

Il reste plus qu’à déguster dans la journée ou à le conserver au réfrigérateur dans un récipient fermé. 

 

 

LES PRINCIPAUX APPORTS NUTRITIONNELS DE MES INGRÉDIENTS. 

Courges et butternuts

La courge butternut. 

 

 

Carotènes

Le carotène. 

Le potiron est l’un des légumes les mieux pourvus en carotènes qui est un précurseur essentiel de la vitamine A, dont les effets bénéfiques semblent reconnus depuis fort longtemps. Ils agiraient en tant qu’antioxydants contre les radicaux libres. De plus, ils interviendraient également dans la régulation des défenses naturelles de l’organisme. 

 

 

Source de fibres

Les fibres. 

Ses fibres sont douces, très bien tolérées et favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol. 

 

 

Potassium

Le potassium. 

Le potiron est riche en potassium et pauvre en sodium, c’est un parfait équilibre santé. D’autant que sont potassium est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant. 

 

 

Vitamine C

La vitamine C. 

Sa vitamine C participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres. Mais son taux de vitamine C chute très rapidement, il convient donc de le consommer rapidement. 😉 

 

 

Les lecteurs vous recommandent :
Jus belle peau

 

Calcium

Le calcium. 

Le potiron à une teneur non négligeable en calcium qui est le sel minéral qui est le plus abondant dans l’organisme. Il représente 2 % de notre poids corporel et près de 99 % est concentré dans nos os et nos dents. Ce qui reste joue tout de même un rôle primordial dans le bon fonctionnement de toutes les cellules de notre organisme, dont les cellules musculaires (notamment celles de notre cœur) et les cellules nerveuses. En outre, le calcium participe également aux fonctions rénales, au mécanisme de la coagulation sanguine ainsi qu’à plusieurs processus enzymatiques. 

 

 

Poivrons

 

Le poivron. 

 

 

Source de fibres

Des fibres. 

Celles qu’il contient qui sont dures et parfois mal tolérées. Heureusement, un passage au four les rend plus digestes. Ces fibres favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol. 

 

 

Carotènes

Des carotènes (vitamine A). 

Le poivron contient un taux vraiment impressionnant, de carotènes qui sont des précurseurs essentiels de la vitamine A, dont les effets bénéfiques semblent reconnus depuis fort longtemps. Ils agiraient en tant qu’antioxydants contre les radicaux libres. De plus, ils interviendraient également dans la régulation des défenses naturelles de l’organisme. 

 

 

Vitamine C

De la vitamine C ou acide ascorbique. 

Le poivron en a une teneur exceptionnelle, 100 grammes apportent près de deux fois les apports recommandés par jour de vitamine C qui participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres. 

 

 

Vitamines E

De la vitamine E. 

Il contient une bonne quantité de vitamines E qui joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. De plus, elle empêche ou réduit l’oxydation des cellules cardiovasculaires. De plus la vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardioprotecteur. 

 

 

 

capsaïcine

De la capsaïcine. 

Le poivron représente un bon apport en capsaïcine qui vient du latin capsa (boîte) ou du grec kapto (mordre). Il me semble que presque tout est déjà dit ? 

Non, alors mordez à pleine dent dans un piment et vous sentirez sa morsure en retour… 

En effet elle est essentiellement contenue par les piments, légume primaire qui a généré le poivron. C’est elle qui lui donne son fameux piquant. Il convient donc d’éviter d’en consommer en cas de brûlures gastriques ou d’hémorroïdes. Cependant le poivron en contient beaucoup moins, sa morsure est donc bien moins forte. De ce fait, il est donc bien plus doux et inoffensif. 😊 

De plus si l’on consomme avec modération les poivrons, sa capsaïcine nous permet même de prévenir les ulcères. Car elle renforce la protection des parois de notre estomac. 

😉 

 

 

Vitamine B6

De la vitamine B6 ou pyridoxine. 

Il contient des pyridoxines qui aident à réguler nos neurotransmetteurs, c’est-à-dire les messagers qui passent d’un neurone à l’autre. 

 

 

Orange

 

Les lecteurs vous recommandent :
Jus DEEP

L’orange. 

 

Vitamine C

La vitamine C ou acide ascorbique. 

Sa réputation de fruit riche en vitamine C est justifiée. Sachant que la vitamine C participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres. 

 

 

Flavonoïdes l’hespéridine (antioxydant)

Les flavonoïdes (Hespéridine). 

En duo avec la vitamine C, ses flavonoïdes renforcent les vaisseaux sanguins,  neutralisent les radicaux libres responsables des maladies cardiaques, d’athérosclérose, de cataracte, d’arthrite et bien d’autres maux… Ils sont reconnus pour leurs capacités antioxydantes et anti-inflammatoires. 

 

 

Calcium

Le calcium. 

Un bon score compte tenu de l’apport calorique faible. Sachant que le calcium est le sel minéral qui est le plus abondant dans l’organisme. Il représente 2 % de notre poids corporel et près de 99 % est concentré dans nos os et nos dents. Ce qui reste joue tout de même un rôle primordial dans le bon fonctionnement de toutes les cellules de notre organisme, dont les cellules musculaires (notamment celles de notre cœur) et les cellules nerveuses. En outre, le calcium participe également aux fonctions rénales, au mécanisme de la coagulation sanguine ainsi qu’à plusieurs processus enzymatiques. 

 

 

Source de fibres

Les fibres. 

Ses fibres favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol. 

 

 

Potassium

Le potassium. 

Le potassium est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant. 

 

 

Magnésium

 

Le magnésium. 

Avec le potassium et le calcium, il hisse l’orange au rang convoité des aliments reminéralisants. De plus le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Ainsi qu’il permet de réguler notre métabolisme et intervient dans la transmission de l’influx nerveux. De plus, il améliore l’équilibre nerveux et limite la fatigue, le stress et les fringales. 

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES : 

 

Ma bible de la santé au naturel

 

Super facile Recettes à l'extracteur de jus

 

Guide de la santé dans votre assiette

 

 

Bonne dégustation de notre jus bonne vue et peau soyeuse et à très bientôt pour découvrir et essayer une nouvelle recette ensemble. 

 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt, 

Thierry Klethi 

La santé en mangeant 

 

 

MES PRODUITS AMAZON 

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien. 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    71
    Partages
  • 71
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.