Kiwi

kiwi

Vie pratique – Mes aliments – Le kiwi

 

LE KIWI.

 

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, je vais vous présenter le kiwi. Cette présentation se décomposera en plusieurs chapitres qui sont : Ses origines (histoire et/ou géographie), ses principales qualités (nutritionnelles et/ou de soins) et enfin comment la consommer.

 

Kiwi

 

 

SES ORIGINES

Fruit originaire de Chine, le kiwi est connu en Chine sous le nom de yang tao. Il a d’abord été appelé « groseille de Chine » par les Occidentaux.

 

En Nouvelle-Zélande.

Il a été introduit en Nouvelle-Zélande en 1906. Les Néo-Zélandais ont beaucoup amélioré ce fruit et en 1937, ils en commencèrent l’exploitation commerciale.

 

En Angleterre.

La première livraison outre-mer eut lieu en 1952. Ces fruits résistants arrivèrent en Angleterre juste à point, ce qui prouvait qu’ils pouvaient être facilement exportés. Pendant de très nombreuses années, les Néozélandais eurent le monopole du marché. En 1953, des experts en marketing suggèrent de donner à ce fruit le même nom que l’oiseau national de la Nouvelle-Zélande (le kiwi ou aptéryx est un oiseau coureur presque dépourvu d’ailes et ses plumes ressemblent à des crins). Le succès commercial espéré se matérialisa et ce fruit ne cesse de gagner en popularité depuis.

 

La plante.

Le kiwi pousse sur une liane arbustive. Comme la vigne, cette liane est sarmenteuse. On la taille généralement pour elle ne mesure pas plus de 2 à 3 m de long. Le kiwi est cultivé dans de nombreux pays, notamment en France, en Espagne, en Italie, en Israël, en Russie, en Afrique du Sud, en Inde, au Vietnam et en Australie. Il en existe une dizaine de variétés.

 

Le fruit.

Le kiwi est une baie ovale qui mesure jusqu’à 8 cm de et qui pèse entre 50 et 120 grammes. Il ressemble à un œuf, voire à un citron. Sa chair, d’un, vert émeraude, est juteuse, sucrée et légèrement acidulée. Elle renferme de petites graines noires comestibles, disposées fort joliment autour d’une partie jaunâtre, légèrement duveteuse. Cette peau est comestible, mais elle est plus agréable à manger si le fruit est bien mûr et s’il a été lavé, ce qui le débarrasse de son duvet.

Sa saison.

La pleine saison du kiwi débute en novembre et s’achève en avril.

 

SES PRINCIPALES QUALITÉS

Il contient :

 

Vitamine C

De la vitamine C ou acide ascorbique.

Un excellent taux de vitamine C qui participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

Les lecteurs vous recommandent :
Les Abricots

 

Source de fibres

Des fibres.

Un bon apport de fibres qui favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. Ainsi qu’elles permettent également de piéger le cholestérol. Cet apport est encore meilleur si elles sont cuites, mais cette cuisson nous fera perdre de nombreux nutriments. 😉

 

Potassium

Du potassium.

Une bonne source de potassium qui est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant.

 

Vitamine E

Des vitamine E.

Un très bon taux de vitamines E qui joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. De plus, elle empêche ou réduit l’oxydation des cellules cardiovasculaires. De plus la vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardioprotecteur.

 

 

Il permet :

 

De limiter l’oxydation des cellules.

Les pigments verts (polyphénols) agissent en synergie avec les autres nutriments pour une très bonne protection antioxydante.

 

De renforcer notre organisme (surtout en hivers).

Un ou deux kiwis par jour en hiver, c’est l’assurance d’une bonne couverture des besoins vitaminiques nécessaires lors de cette saison.

C’est le fruit qui totalise la plus haute densité nutritionnelle, c’est-à-dire qu’à valeur calorique égale, il apporte un maximum de vitamines et minéraux. Traduisez, c’est le premier de la classe.

 

De faciliter notre digestion.

Comme l‘ananas et la papaye, le kiwi renferme des enzymes qui facilitent la digestion des protéines.

 

Attention !

Attention !

Mais, cette bonne nouvelle en masque une moins reluisante : ces mêmes enzymes coagulent les protéines du lait, limitant les possibilités de desserts lactés, qui tournent vite au fiasco. Un milk-shake au kiwi, par exemple, c’est perdu d’avance.

Les lecteurs vous recommandent :
Le chou

 

Attention !

Attention !

Le kiwi peut provoquer des allergies.

Si vous avez des allergies, il convient d’être prudent lors de la consommation de kiwi, car il peut provoquer des allergies ou de simples intolérances, si vous le digérez mal. De ce fait, il est préférable de le consommer en dehors de nos repas.

 

 

COMMENT LE CHOISIR ET LE CONSERVER ?

 

Acheter ses aliments

Le Choisir.

Souvent, les kiwis sont mûrs à point. Mais pour le vérifier, touchez les extrémités : elles doivent être souples. Si le fruit est trop ferme, laissez-le mûrir quelques jours dans le bac à légumes. S’il est trop souple, c’est qu’il est trop mûr, mais même ainsi il satisfait ses fans car son goût acidulé a alors disparu, il n’est plus que douceur. Pourquoi pas ? Attention : il fermente vite cependant et devient alors immangeable …

 

Attention !

Attention !

Il ne supporte ni les chocs, ni la chaleur.

 

 

Conserver

 

Le Conserver.

 

Au réfrigérateur.

Le kiwi se conserve entre une et trois semaines dans le bac à légumes du frigo. Mais attention, tout dépend de l’état de mûrissement dans lequel ils se trouvent lors de leur achat.

 

Au congélateur.

On peut les conserver au congélateur, mais pas entier. Il faut d’abord les éplucher et les tailler en rondelles. Puis, les déposer dans un sachet ou une boîte hermétique spéciale « congélation ».

 

A température ambiante.

On laisse mûrir le kiwi à température ambiante, mais éviter de le placer près de vos pommes ou de vos bananes, sauf si vous souhaitez accélérer son mûrissement. 😉

 

 

Consommer

 

COMMENT LE CONSOMMER

 

Cru ?

Ça se mange cru ? Oui.

La meilleure façon de déguster le kiwi est aussi la plus simple : Coupez-le en deux et plongez une petite cuillère dedans. Quoi qu’à y réfléchir, il y a encore plus simple : nombreux sont les paresseux qui les croquent sans se soucier de la peau. Ils affirment qu’ils aiment bien ce petit côté velu. Après tout, pourquoi pas ?

Si vous l’épluchez et le coupez pour l’ajouter à une salade, salée ou sucrée, faites-le au dernier moment et arrosez les morceaux d’un filet de jus de citron.

Améliorez la salade d’orange classique en alternant tranches d’orange et de kiwi. Un filet de miel, un peu de cannelle, quelques amandes effilées, des raisins secs si vous le souhaitez et, bien sûr, une feuille de menthe pour décorer.

Il plonge avec délectation dans le chocolat fondu et adore … la glace à la pistache !

 

 

Ma touche personnelle - Mon idée

 

Ma touche personnelle.

Il est judicieux d’accompagner vos poissons fumés (truite, saumon) d’une salade et de kiwis, ainsi que d’autres végétaux riches en vitamine C. Cette dernière modifie la forme chimique du fer contenu dans le poisson afin de la rendre assimilable (le fer du poisson ne l’est pas naturellement).

 

Cuit ?

Aucune ou à la rigueur au four (mais il perd sa saveur acidulée).

Les lecteurs vous recommandent :
Les betteraves

Sa touche acidulée l’autorise à accompagner certaines viandes, par exemple tranché et passé à la poêle. Il ressemble à un agrume, mais ce n’en est pas un !

Vous prépariez des gratins de fruits rouges en été ? Ceux de kiwis les remplacent en hiver.

En papillote, passé rapidement au four avec d’autres fruits ou morceaux de fruits (citron vert, rhubarbe, mirabelle, poires, groseilles) et un peu de rhum, il réchauffe les papilles et le moral.

 

En jus.

Bien sûr, vous trouverez de nombreuses recettes de jus dans le répertoire dédié en sélectionnant ce lien.

 

 

Cuisiner - Faire sois-même

 

BONUS – UNE PETITE RECETTE RAPIDE ET FACILE.

 

Un poulet au kiwi.

 

2 personnes

Pour deux personnes.

 

Ingrédients :

Je prends un blanc de poulet.

Ainsi qu’un kiwi.

De l’huile d’olive.

Du sel et du poivre.

 

Préparation :

Je fais chauffer une poêle et y verse un filet d’huile d’olive.

Puis, je coupe mon blanc de poulet dans le sens de l’épaisseur, pour obtenir deux escalopes fines.

Ensuite, je peux éventuellement les découper en lanières grossières pour accélérer encore la cuisson.

Je dépose la viande dans ma poêle.

J’épluche le kiwi avec un couteau économe puis le coupe en tranches, assez épaisses sinon tout va se terminer en bouillie. 😉

Puis, j’ajoute délicatement les fruits dans ma poêle.

Je sale et poivre en remuant régulièrement.

Au bout de 10 minutes maximum, c’est cuit.

 

Poulet au kiwi

 

Et je me régale. MMMIIIAAAMM

 

Accéder à la publication complète de cette recette.

Pour accéder à la publication complète de cette excellente recette de purée verte pour quatre personnes, il suffit de sélectionner ce lien pour afficher la publication présentant cette recette.

 

Vous pouvez également y accéder en inscrivant le nom de la recette souhaitée dans le champ de recherche à droite de l’écran.

 

En explorant la rubrique “Plan Du Site” (sous le titre du blog) ou en allant dans le menu “Catégories” à droite de votre écran. Puis vous cherchez dans l’arborescence les rubriques suivantes :

Fiches cuisines – Autres recettes – Entrée – Poulet au kiwi

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Ma bible de la santé au naturel

 

Dictionnaire des aliments.

 

 

J’espère que vous avez apprécié la découverte des qualités et des propriétés de cet aliment. Et je vous dis à très bientôt pour découvrir ensemble de nouveaux aliments santé.

 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    32
    Partages
  • 32
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.