Céleri banche et céleri rave

Le céleri

Vie pratique – Mes aliments – Le céleri

 

LE CÉLERI

 

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, je vais vous présenter le Céleri. Cette présentation se décomposera en plusieurs chapitres qui sont : Ses origines (histoire et/ou géographie), ses principales qualités (nutritionnel et/ou de soins) et enfin comment la consommer. Ainsi que quelques Bonus en fin d’article.

 

SES ORIGINES

Le Céleri est originaire du bassin méditerranéen, il aurait probablement été évoqué dès 800 avant notre ère dans L’Odyssée d’Homère. Cependant les Chinois et les égyptiens l’employaient déjà 500 ans avant notre ère. Pendant des siècles, le céleri se présentera sous la forme d’un bouquet aux tiges frêles et servait à aromatiser les recettes.

La plante que l’on connaît aujourd’hui naquit au XVIIe siècle, en Italie. Deux variétés furent alors créées par une culture sélective : la première à tiges particulièrement longues et charnues (le céleri-branche) et l’autre à grosse racine et petites tiges feuillues (le céleri-rave).

Elles ne seront introduites en France qu’un siècle ou deux plus tard.

La saison du Céleri branche en France est dure de la fin juin jusqu’au mois de février. Pour le céleri rave (céleri boule), c’est du mois de septembre jusqu’au mois d’avril.

Le céleri branche se conserve 2 ou 3 jours au réfrigérateur dans une boîte hermétique car il est très odorant et communique son odeur aux autres locataires des lieux. Le céleri rave lui se conserve une dizaine de jours dans les mêmes conditions

Les branches de céleri peuvent être congelées en les cuisants pendant 3 minutes dans de l’eau bouillante non salée. Puis, je les laisse sécher complètement dans un torchon puis à l’air libre, ou dans le déshydrateur. Puis je les mets dans un sac hermétique. Et c’est fait !

 

SES PRINCIPALES QUALITÉS

 

Antioxydantes et anticancer

L’Apigénine, les monoterpènes, la lutéine et les furanocoumarines sont un véritable festival de molécules naturelles antioxydantes et anticancer.

 

L’apigénine

Est une molécule anticancéreuse qui possède trois cordes anticancer à son arc. Elle est un excellent anti-inflammatoire, qui s’attaque aux cellules cancéreuses et les empêche de se nourrir. Ajoutez quelques tronçons de tige de céleri dans vos salades et crudités, ou croquez-les telles quelles, pourquoi pas en les plongeant dans un ramequin de sauce, plus quelques feuilles aussi (les pauvres, on n’y pense jamais, pourtant elles aussi renferment des polyacétylènes), votre organisme vous dira merci ! 😉

 

Les Monoterpènes

Les monoterpènes dégagent une odeur aromatique et sont un des principaux composants des huiles essentielles. Dans l’industrie alimentaire, les monoterpènes sont aussi utilisés pour aromatiser des boissons, des pâtisseries et des desserts. Ils pourraient diminuer le risque de déclarer certains cancers comme ceux de la prostate, du côlon et du poumon. Mais aucune recommandation n’a encore été formulée quant aux apports journaliers nécessaires, les fondements scientifiques faisant encore largement défaut. De plus ces substances végétales secondaires ne devraient pas être absorbées isolément sous forme de comprimés (par exemple), car des effets indésirables sont possibles. Pour qu’elles déploient leurs effets bénéfiques, il est probable qu’elles doivent être associées aux nombreux autres composants alimentaires (graisses, vitamines, sels minéraux, etc.).

 

La Lutéine

La lutéine fait partie de la famille des caroténoïdes. Elle sert d’antioxydant et protège l’organisme humain face aux radicaux libres (molécules chimiques qui en trop grande quantité sont responsables du vieillissement prématuré des cellules).

Les lecteurs vous recommandent :
Aubergine 

Elle permettrait de prévenir l’apparition de certains cancers. Mais à ce jour, les effets bénéfiques spécifiques de la lutéine n’ont pas été clairement démontrés chez les humains. Les résultats des études épidémiologiques se contredisent au sujet d’un lien entre une alimentation riche en lutéine et en zéaxanthine et un risque réduit de cancer du sein. Il semble cependant qu’une alimentation riche en lutéine et zéaxanthine soit associée à un risque réduit de cancer du sein avant la ménopause, notamment chez les fumeuses. Selon une étude cas-témoins, un apport élevé en lutéine pourrait également avoir un effet protecteur contre le cancer de l’endomètre.

Les études épidémiologiques ne permettent pas d’établir de lien clair entre une alimentation riche en lutéine et en zéaxanthine et un risque moindre de cancer du poumon, de cancer colorectal ou de cancer ovarien. Dans le cas du cancer du poumon, la réduction du risque est au mieux modeste et la consommation à long terme de suppléments de lutéine a plutôt été reliée à une augmentation du risque.

 

Les Furanocoumarines

Les furocoumarines, parfois appelée furanocoumarines, désigne un ensemble de substances organique aromatique (coumarine) qui incluent notamment le psoralène, un composé utilisé pour traiter certaines affections de la peau telles que l’eczéma, le vitiligo ou le psoriasis.

Les furanocoumarines sont des substances pouvant réagir à la lumière. On les trouve naturellement dans le céleri et d’autres végétaux, comme le panais. Le contact de ces légumes avec la peau, combiné à une exposition à la lumière, peut parfois entraîner une irritation cutanée appelée phyto-photo-dermatite. Cette réaction toucherait notamment les travailleurs des milieux agricoles ou des marchés d’alimentation, souvent en contact avec les végétaux qui en contiennent. Les furanocoumarines peuvent aussi entraîner des réactions chez les personnes qui fréquentent les salons de bronzage.

 

Antihypertenseur

Le 3-n-butylphtalide est l’un des constituants chimiques de l’huile de céleri, qui est principalement responsable de l’arôme et du goût du céleri. Des études sur des modèles animaux suggèrent que le butylphtalide pourrait être utile pour le traitement de l’hypertension artérielle, en détendant les muscles des artères impliquées dans la pression sanguine, permettant ainsi aux vaisseaux de se dilater. En plus, il abaisse les taux de cholamine, une hormone liée au stress dont l‘action est précisément inverse, car elle resserre les vaisseaux sanguins et augmente la pression sanguine. Si vous avez de l’hypertension, il est recommandé d’en consommer un petit peu chaque jour pendant 3 semaines, mais de s’arrêter ensuite pendant 10 jours, puis de recommencer, etc. Car le céleri est hélas riche en sodium

De plus, il pourrait avoir des effets neuroprotecteurs, car en 2002, il a été approuvé en Chine pour le traitement de l’ischémie cérébrale

 

Contre le cholestérol.

Le céleri accroît la sécrétion d’acide biliaire, donc fait baisser le cholestérol.

 

Des Polyacétylènes

Sont un antibactérien, anti-inflammatoire et un anti-mycose redoutable.

 

Diététiques

Peu calorique et riche en fibres

Il ne contient que 18 calories pour 100 grammes de céleri. De plus, la tige et la racine, sont toutes les deux très riche en fibres. Ce qui nous permet de nous rassasier en maîtrisant nos apports caloriques et donc sans risquer de prendre du poids.

 

Les Vitamines B6 et C

Forment un doublon très performant pour surveiller son poids, car ces vitamines favorisent la production de noradrénaline, une molécule naturelle qui limite le stockage des graisses.

 

COMMENT LE CONSOMMER

Cru

Trop bon, en branche comme rave, à tailler en tronçons et simplement les croquer. Mais pourquoi s’obstiner à éliminer les feuilles ? Mangeons-les aussi !

Les lecteurs vous recommandent :
Le Riz

Le céleri branches crus peut-être directement consommer tel quel à la croque. On le trempe simplement dans un ramequin de fromage blanc ou du roquefort.

Céleri - Fromage Blanc au roquefort

 

Le céleri rave sera juste râpé et consommer avec une pomme qui sera également râpée et une bonne vinaigrette.

Céleri - Rappé

 

Le céleri rémoulade, n’est qu’un prétexte pour manger de la mayonnaise, ce plat va à l’encontre des bienfaits du céleri. Il n’est ni bon pour notre santé, ni « light ». Il convient de s’en passer et de l’oublier !

Céleri- Rémoulade

 

En smoothie.

Je mets dans le blender quatre branches de céleri, quatre carottes, quatre tomates et six glaçons. Je mixe le tout jusqu’à obtention d’une consistance mousseuse. Buvez le bien frais. 😊

 Céleri - Smoothie

 

Cuit

La cuisson ne modifie pas ses nombreuses propriétés, alors n’hésitons pas et réalisons une petite cuisson douce pour en exhaler de nouvelles saveurs.

Le céleri branches cuits se combine très bien avec une petite béchamel.

Céleri - Branche béchamel

 

Le céleri rave cuit, permet de réaliser une excellente petite purée pour un pur moment de douceur. Pour ce faire, je prépare d’un côté une purée de pommes de terre, de l’autre une purée de céleri, puis je les mélange au dernier moment. J’ajoute un soupçon de muscade ou de cannelle. C’est l’extase.

Céleri - Purée

 

Poêlé avec du bœuf

Le céleri branche et le bœuf forment un parfait mariage gustatif « à la chinoise ». Avec par exemple, une poêlée de tronçons de céleri avec des lamelles de bœuf, des germes de soja craquants, un peu de gingembre, le tout avec quelques gouttes de sauce soja. Encore un excellent plat…

Céleri - Poêlé de bœuf

 

 

En soupe.

Je fais revenir le céleri dans de l’huile d’olive avec des carottes et des poireaux. J’ajoute un bouillon de légumes et je laisse cuire jusqu’ à ce que les légumes soient bien tendres. Je passe le tout au mixeur et je décore avec un peu d’aneth frais haché. Je peux servir chaud ou froid.

Céleri - Soupe

Ma touche personnelle.

Quand j’épluche les branches de céleri, je ne jette pas les feuilles, mais je m’en sers pour parfumer ma soupe.

Attention !

 

 

 

 

 

Beaucoup de sel

Le céleri renferme une quantité relativement élevée de sel (sodium). Rien de comparable avec du fromage ou de la charcuterie, mais une teneur qui justifie de s’en méfier si l’on est à la fois hypertendu et sensible au sel. Il faut trouver le juste milieu entre profiter du précieux phtalide indiqué ci-dessus et ne pas abuser du sel…

 

BONUS 1 – LE REGIME A BASE DE FIBRES (volumétrique)

Son principe : plus de fibres

Construire chacun de ses repas autour d’aliments très riches en fibres (légumes secs, céréales complètes, fruits et légumes), pour en consommer jusqu’ à 50 gr par jour. Pour information, nous en avalons en moyenne 16 à 17 gr, tandis que les recommandations des nutritionnistes sont de 25 à 30 gr.

 

Les avantages.

Les fibres alimentaires nous rassasient sans apporter de calories car contrairement aux nutriments (protéines, graisses, sucres), elles ne sont pas digérées par les enzymes digestives, donc pas assimilées. Par ailleurs, elles se trouvent dans des aliments dont la plupart sont déjà peu caloriques (les fruits et légumes). Ces dernières, en gonflant dans l’estomac, piègent un peu de sucre et de gras pour les éliminer, elles prennent du volume sans véhiculer de calories. Elles permettent donc déjà d’apporter et d’assimiler moins de calories que via une alimentation pauvre en fibres.

Par ailleurs, les fibres aident aussi à contrôler la glycémie (taux de sucre sanguin), donc les fringales et l’appétit. Car elles nous calent plus vite et pour plus longtemps. En outre, elles nous obligent à mastiquer, une étape essentielle pour bien digérer et prendre le temps de ressentir les signaux « coupe-faim » envoyés par notre cerveau au cours du repas. Enfin, en améliorant l’équilibre hormonal, elles nous aident à moins stocker de graisses. Et comme les fibres sont de formidables ingrédients « santé » que nous ne consommons pas suffisamment, au grand dam des médecins et des diététiciens, nous avons tout à gagner d’un point de vue santé à en avaler davantage au quotidien.

Les lecteurs vous recommandent :
cresson

D’autant plus que les aliments riches en fibres sont, tous sans exception, très bons pour Ia santé car ils apportent des vitamines, minéraux et nutriments protecteurs en grande quantité. Ils sont aussi anti constipation, donc favorisent l’élimination.

 

L’inconvénient.

Plus on consomme de fibres, plus il faut boire de l’eau. C’est une règle d’or à ne jamais oublier, sinon les fibres insuffisamment hydratées forment des bouchons. De ce fait , si vous ne pensez jamais à boire dans la journée, ce régime n’est pas pour vous. Par ailleurs, il doit être abordé progressivement. Surtout par les personnes qui n’ont pas l’habitude de consommer beaucoup de végétaux. Partir d’une alimentation très pauvre en fibres pour passer directement à 50 gr de fibres expose à coup sûr à des troubles intestinaux. Attention aussi aux crudités et aux végétaux très riches en fibres insolubles, peu appréciées des personnes colitiques.

 

Exemple de menus sur une journée

Petit déjeuner

1 kiwi

Thé ou café nature

4 Tartines « Wasa » aux fibres

1 fine couche de beurre

1 fromage blanc nature

2 pruneaux

Céleri - Petit déjeuner

 

Déjeuner

Carottes et céleri-rave râpés avec des plantes aromatiques et des germes de blé.

Blanc de poulet au curry et des lentilles.

2 petits suisses et une compote sans sucre ajouté.

Menu céleri - Déjeuner

 

Dîner

Mâche aux pignons de pin (1 cuillère à soupe).

Pavé de saumon et riz complet.

Salade d’orange et de cannelle.

Menu céleri - Diner

 

BONUS 2 – UNE PETITE RECETTE RAPIDE

Un Tzatzíki de céleri tiède.

Céleri - Tzatziki

Les ingrédients.

Un céleri-rave

Une tête d’ail

Un yaourt

Deux cuillères à soupe d’huile d’olive

Un petit bouquet de persil plat

Du sel et du poivre

 

La préparation.

J’épluche et je détaille le céleri en cubes de 1 cm de côté.

Je les dépose dans le panier du cuit-vapeur avec la tête d’ail entière.

Puis je laisse cuire 30 minutes.

Lorsque c’est cuit, je prélève la pulpe de l’ail.

Je l’incorpore au yaourt avec le persil ciselé, le sel, le poivre et l’huile.

Puis je mélange le tout pour réaliser une sauce.

Je récupère le céleri encore tiède et le dépose sur les assiettes et l’arrose avec la sauce tzatzíki.

 

Ma touche personnelle.

Je vous propose de consommer les branches de céleri cru, de les tremper simplement dans la sauce tzatzíki disposée dans une coupelle et de les manger « à la croc ». 😉

Céleri - Tzatziki variante

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Ma bible des aliments santé minceur

Ma bible de la santé au naturel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne dégustation et à très bientôt pour découvrir et essayer de nouvelles recettes ensemble.

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

 

 

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    29
    Partages
  • 29
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Le céleri

    1. Bonjour BENCHAA,

      Je vous remercie pour votre message de soutiens à notre blog « la santé en mangeant ».

      Votre satisfaction me fait très plaisir, car c’est pour vous que je réalise ce blog. Pour vous aider dans notre démarche commune d’essayer de mieux vivre avec nos différentes patrologies digestives.

      Je suis très content de recevoir votre commentaire de soutien et je vous remercie du fond du cœur pour ce message super positif. Merci, Merci…

      N’hésitez pas à consulter régulièrement notre blog et à en profiter pour tester quelques bonnes recettes, qui seront vous faire plaisir, ainsi qu’à votre entourage. Car avant tous, il est très important de profiter des petites joies quotidiennes, comme de partager un bon repas avec des personnes qu’on apprécie.

      Je vous souhaite une agréable journée à vous et vos proches.

      A très bientôt sur notre blog « la santé en mangeant », 👋

      Thierry Klethi
      La santé en mangeant
      https://la-sante-en-mangeant.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.