Chou vert

Le chou

Vie pratique – Mes aliments – Le chou

 

LE CHOU

 

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, je vais vous présenter le chou. Cette présentation se décomposera en plusieurs chapitres qui sont : Ses origines (histoire et/ou géographie), ses principales qualités (nutritionnelles et/ou de soins) et enfin comment la consommer.

 


Chou

 

 

SES ORIGINES.

Le chou est une plante potagère rapportée d’Asie mineure en Europe, il y a environ 2500 ans, le chou est reconnu pour ses nombreuses propriétés médicinales depuis les temps les plus reculés. Les Romains le considéraient comme une panacée, croyance que beaucoup partagent encore.

 

Sa famille.

Il fait partie d’une grande famille qui comprend notamment le brocoli, le chou de Bruxelles, le chou chinois et le chou-fleur. Mais aussi le chou frisé ou le chou de Milan, le chou blanc et le chou rouge. Il existe plus de deux cents variétés de ces espèces, fort différentes tant par leur aspect et parfois leur couleur. Certaines sont des fleurs (brocoli, chou-fleur), d’autres des feuilles (chou frisé et chou rouge). Cependant toutes ces espèces partagent certaines caractéristiques dans leur composition et leur propriétés médicinales.

 

Sa saison.

C’est la saison va du mois d’octobre à celui de mai. Cependant certaines variétés particulières sont plus précoces ou plus tardives.

 

 

SES PRINCIPALES QUALITÉS.

Il contient :

 

 

Vitamine A

Du bêta-carotène (précurseur de la vitamine A).

Le bêta-carotène contenu par le chou est un précurseur de la vitamine A qui est rendu plus assimilable par sa cuisson. Il à un rôle important dans la vision, notamment au niveau de l’adaptation de l’œil à l’obscurité. Elle participe aussi à la croissance des os, à la reproduction et à la régulation du système immunitaire. Ainsi qu’elle contribue à la santé de la peau et des muqueuses (yeux, voies respiratoires et urinaires, intestins), qui constituent notre première ligne de défense contre les bactéries et les virus. En outre, elle est essentielle à la différenciation et la croissance cellulaire, car elle participe à la transcription de certains gènes et à la synthèse de certaines protéines. Enfin, elle favorise également l’absorption du  fer et semble jouer un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires.

 

 

Vitamine B9

De la vitamine B9 ou folate.

Il contient une bonne source de vitamine B9, acide folique ou également folate qui participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du fœtus.

 

 

Vitamine C

De la vitamine C ou acide ascorbique.

Même après sa cuisson, le chou dispose encore d’une excellente quantité de vitamine C qui participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

 

 

Vitamine E

De la vitamine E.

Il contient un bon apport en vitamines E qui joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. De plus, elle empêche ou réduit l’oxydation des cellules cardiovasculaires. De plus la vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardioprotecteur.

Les lecteurs vous recommandent :
Pommes de terre

 

 

Calcium

Du calcium.

Le chou dispose d’un excellent apport en calcium qui est le sel minéral qui est le plus abondant dans l’organisme. Il représente 2 % de notre poids corporel et près de 99 % est concentré dans nos os et nos dents. Ce qui reste joue tout de même un rôle primordial dans le bon fonctionnement de toutes les cellules de notre organisme, dont les cellules musculaires (notamment celles de notre cœur) et les cellules nerveuses. En outre, le calcium participe également aux fonctions rénales, au mécanisme de la coagulation sanguine ainsi qu’à plusieurs processus enzymatiques.

 

 

Magnésium

Du magnésium.

Il contient un taux non négligeable de magnésium qui participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Ainsi qu’il permet de réguler notre métabolisme et intervient dans la transmission de l’influx nerveux. De plus, il améliore l’équilibre nerveux et limite la fatigue, le stress et les fringales.

 

 

Source de fibres

Des fibres.

Le chou contient une quantité record de fibres qui favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol.

 

 

Il permet :

 

De limiter l’oxydation des cellules.

Tous les choux renferment une réserve quasi inépuisable d’antioxydants et de substances qui augmentent la résistance immunitaire. Pensez à eux au moins une fois par semaine et même plus en hiver. Le kale est le chou le plus riche en nutriments protecteurs.

 

De nous protéger de certains cancers.

Ils protègent de certains cancers, notamment de ceux de l’estomac, du côlon, du poumon et de la peau. Il est spécialement protecteur envers le cancer du côlon.

 

De faciliter le transit intestinal.

Leur haute teneur en fibres les rend incontournables pour lutter contre la constipation et son cortège de conséquences : teint brouillé, hémorroïdes …

 

constipation - diarrhée

 

De rééquilibrer notre flore intestinale.

Grace à la choucroute qui est composée de lanières de chou blanc fermentées durant plusieurs semaines, la choucroute est un super aliment dit « lactofermenté ». Cette opération casse les fibres, renforce la présence d’acides aminés et de vitamines B. Il s’y développe des bactéries, comparables à celles du yaourt, qui « prédigèrent » ce légume et colonisent amicalement notre intestin. On appelle ces gentilles bactéries « amies », les probiotiques. La choucroute est donc très digeste. C’est l‘accompagnement gras (saucisses …) qui l’accompagne fréquemment qui l‘est moins !

 

De nous préserver de l’ostéoporose.

Le brocoli est particulièrement étudié : il peut se vanter de participer à la prévention de l’ostéoporose

 

De réduire les risques de cataracte.

Il permet de réduire le risque de cataracte

 

Tension cardiaque cœur

 

De protéger notre système cardio-vasculaire.

Le chou permet de limiter le risque de développer des maladies cardio-vasculaires.

 

De perdre du poids.

D’une manière générale, les choux sont peu caloriques. Ceux de Bruxelles, plus sucrés, le sont davantage.

 

Régime

 

De faciliter la croissance des plus jeunes.

La variété Romanesco est particulièrement douce et appréciée des enfants. Ça tombe bien : elle est si riche en nutriments qu’elle répond à leurs besoins en période de croissance. D’ailleurs, attardons-nous quelques instants sur ce chou proprement incroyable : véritable œuvre d’art végétale, il est composé non pas d’une fleur (comme les autres choux) mais d’une multitude de fleurs représentant toutes très exactement un « petit » chou. Si les cuisiniers adorent sa saveur et sa couleur, toute de tendresse vêtue, il inspire les poètes et les philosophes sur le thème de l’extraordinaire beauté de la nature, et les mathématiciens et autres scientifiques purs et durs lui dédient des heures de recherches : comment un légume peut-il être aussi esthétiquement parfait ? Mystère. 😉

Les lecteurs vous recommandent :
Les Oignons

 

De soutenir l’organisme des futures mamans.

Il figure parmi les légumes les mieux pourvus en vitamine C, tonifiante et anti-infectieuse. De ce fait, il est une source intéressante de calcium et de vitamine B9, primordiale pendant la grossesse (particulièrement pendant le 1er trimestre). Il est toutefois possible, selon la sensibilité de chacune, qu’il occasionne des difficultés de digestion. Pour limiter ces effets, pensez à le cuire à découvert et à bien l’égoutter.

Le chou figure parmi les meilleures sources de calcium végétal, dont l’absorption est nettement facilitée par la haute teneur en vitamine C.

La vitamine B9 est importante, tout spécialement pour les femmes enceintes, qui en ont particulièrement besoin en tout début de grossesse, et pour celles sous pilule.

 

De calmer les ulcères.

Le chou cru calme les ulcères.

 

 

Attention !

ATTENTION !

Si vous avez des problèmes de thyroïde.

Les choux réduisent l’absorption de l’iode. C’est la substance soufrée qui est responsable de ce mauvais tour et de la saveur caractéristique des choux. Dans certains cas de consommation vraiment très exagérée. Il est possible de perturber le fonctionnement de la glande thyroïde. Si vous adorez les choux au point d’en manger plusieurs fois par semaine, pensez à augmenter de façon significative vos apports en iode (produits de la mer).

Et dans ce cas, pourquoi ne pas manger une délicieuse choucroute de la mer (voir la recette ci-dessous). 😉

 

 

COMMENT LE CHOISIR ET LE CONSERVER ?

 

 

Acheter ses aliments

 

Le Choisir.

Je choisis toujours des choux lourds et compacts. Avec des feuilles croquantes et colorées, sans tache, ni feuilles ou pousses jaunes et fripées. De plus, les jeunes choux sont plus tendres et plus digestes.

 

 

Conserver

 

Le Conserver.

Au réfrigérateur.

Pour le chou-fleur, je défais les bouquets, les rince et les range dans une boite hermétique que je place au réfrigérateur dans le bac à légumes.

 

Au congélateur.

Je fais d’abord bouillir mes petits bouquets individuels (chou-fleur, brocoli), puis les laisse refroidir et sécher. Puis, je les place dans un sac de congélation. Et les dépose dans le congélateur.

Pour les autres variétés de chou (rouge, vert, blanc, etc.), je déconseille de les congeler sois même. Mais, ceux déjà congelés du commerce pourrons être conservés sans problèmes dans notre congélateur.

 

A température ambiante.

Le chou se conserve quelques jours au frais et à l’ombre.

 

 

Consommer

 

COMMENT LE CONSOMMER

 

Cru ?

Tous les choux peuvent se manger crus, taillés en lanières, accompagnées par exemple de raisins secs, de noix, de cubes de gruyère, de petits morceaux de canard ou de poisson fumé. Mais aussi simplement en mini-bouquets trempés dans du fromage blanc à l’apéritif.

Cependant, je vous recommande de consommer de préférence le chou rouge uniquement de manière crue, sous forme de salade et non cuit.

Pour fixer la couleur du chou rouge, qui, sinon, devient carmin une fois râpé, il faut l’arroser avec du vinaigre chaud. 😉

 

Cuit ?

Pour le chou-fleur et le brocoli, il convient de les passer 10 minutes à la vapeur (étant entendu que vous avez détaché tous les bouquets). C’est la cuisson la plus digeste, car les substances difficiles à digérer disparaissent dans l’eau. 😊

Pour le chou rouge, il faut le cuire environ 10 minutes dans de l’eau bouillante. Puis le conserver dans du vinaigre pour éviter qu’il ne perde de sa couleur.

Pour le chou vert, il convient de le couper en morceaux ou lanière, ou effeuiller. Puis 10 minutes dans de l’eau bouillante et à la poêle durant 20 minutes, à feu doux, avec d’autres légumes et de l’huile d’olive.

Les lecteurs vous recommandent :
Les Salades

Pour les petits choux (brocoli, romanesco, etc.), il faut les pocher dans de l’eau bouillante. Puis les retirer alors qu’ils sont encore craquants et les passer sous de l’eau fraîche pour stopper la cuisson. Enfin, on les réchauffe dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. 😊

Blanchissez les feuilles de chou avant toute préparation (chou farci, etc.), c’est-à-dire, faites les cuire 3 ou 4 minutes à l’eau bouillante. Le plat sera nettement plus digeste. La feuille de chou est une merveilleuse papillote qui enveloppera vos poissons, vos petits légumes découpés en cubes, etc.

 

 

Ma touche personnelle - Mon idée

 

Ma touche personnelle.

Problèmes de digestion.

Les choux n’ont pas la réputation d’être faciles à digérer. Pour résoudre ce problème, il suffit de les cuire dans deux eaux (au bout de quelques minutes de cuisson, on jette la première, qui contient une grande partie des composés soufrés mal tolérés et on poursuit la cuisson dans une seconde eau ou à la vapeur). Puis on ajoute quelques herbes ou épices favorisant la digestion. C’est d’ailleurs la fonction première des graines de genièvre que l’on dépose dans la fameuse choucroute. 😉

 

Intestin saint

 

Limiter l’odeur du chou lors de la cuisson.

Je dépose une biscotte dans mon eau de cuisson, afin d’atténuer la forte odeur du chou durant sa cuisson.

C’est également le principe d’un plat traditionnel du limousin, appelé « la nique ». Il s’agit d’ajouter du pain, enveloppé d’un torchon pour éviter qu’il ne se délite, dans votre eau de cuisson. Le pain va gonfler et au passage, ôter de l’acidité au chou. Il s’agit là d’une autre astuce pour rendre notre chou plus digeste. 😊

J’ai toujours un sachet de choucroute fraîche dans mon réfrigérateur. Elle est économique, rapide à réchauffer, longue conservation, digeste, légère, elle s’adapte à presque tout (saucisses, poisson, jambon, etc.) et remplace avantageusement les habituels plâtrée de pâtes ou de riz. 😊

 

 

BONUS – UNE PETITE RECETTE RAPIDE ET FACILE.

 

Une choucroute de la mer hyper-express.

 

 

2 personnes

Pour 2 personnes

 

 

Les ingrédients.

Je prends un sachet ou un pot de choucroute au rayon frais de mon supermarché.

Ainsi qu’un pavé de colin surgelé.

Et du poivre.

 

Choucroute de la mer

 

 

La préparation.

Je verse la choucroute dans une casserole.

Puis, je pose mon poisson au-dessus.

Je couvre et laisse cuire durant 10 bonnes minutes.

Enfin, je poivre, mais ne sale pas, car la choucroute l’est déjà bien suffisamment.

 

Choucroute de la mer

 

Et je me régale. MMMIIAAAMM

 

 

Accéder à la publication complète de cette recette.

Pour accéder à la publication complète de cette excellente recette de purée verte pour quatre personnes, il suffit de sélectionner ce lien pour afficher la publication présentant cette recette.

 

Vous pouvez également y accéder en inscrivant le nom de la recette souhaitée dans le champ de recherche à droite de l’écran.

 

En explorant la rubrique “Plan Du Site” (sous le titre du blog) ou en allant dans le menu “Catégories” à droite de votre écran. Puis vous cherchez dans l’arborescence les rubriques suivantes :

Fiches cuisines – Toutes les recettes – Plat – Choucroute de la mer hyper express.

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Ma bible des aliments qui soignent

 

Dictionnaire des aliments.

 

 

 

J’espère que vous avez apprécié la découverte des qualités et des propriétés de cet aliment. Et je vous dis à très bientôt pour découvrir ensemble de nouveaux aliments santé.

 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    196
    Partages
  • 196
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.