Ronde des riz

Le Riz

Vie pratique – Mes aliments – Le Riz

 

LE RIZ

 

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, je vais vous présenter le riz. Cette présentation se décomposera en plusieurs chapitres qui sont : Ses origines (histoire et/ou géographie), ses principales qualités (nutritionnel et/ou de soins) et enfin comment la consommer.

 

 Image apports du riz

SES ORIGINES

Historiquement, le riz vient d’Asie et plus précisément de Chine car en 13 000 avant J-C le riz sauvage y était déjà consommé. Mais ce n’est qu’à partir de 9 000 avant J-C qu’il y est cultivé. Puis sa culture se développe, notamment en 5 000 avant J-C en Inde du Nord. Il est importé et consommé en France à partir de l’an 1 393.

Sa culture en Europe, débute en Italie en 1468 et des expérimentations sont réalisés en France durant le XVIIème siècle, mais sans réussite. Finalement les premières cultures en France sont réalisées durant le XXème siècle dans le delta du Rhône.

 

Les différentes variétés de riz

Aujourd’hui, nous disposons de plus de 83 000 variétés différentes de riz, dont plus de 2 000 sont cultivées. Une belle diversité de riz pour choisir celui qui nous convient au mieux. 😉

 

Riz rond

Riz rond, à grain court (ou moyen).

Il est riche en amidon et s’agglutine (colle). Il est parfait pour réaliser des risottos, des potages épais, des boulettes de riz, ou même des desserts (riz au lait),

 

Riz Arborio

Riz arborio

Un riz polyvalent court et rond. Il est capable de gonfler tout en restant ferme. Parfait pour les risottos, les coquettes de riz et les desserts. On le trouve facilement dans tous les supermarchés.

 

Riz carnaroli

Riz carnaroli

Le riz carnaroli est un peu plus ferme et plus allongé que les deux précédents. De plus, il est très tolérant et convient parfaitement au débutant ou aux étourdis, car il tolère facilement une cuisson un peu trop longue. Et il permet aussi de réaliser des risottos, mais également des paellas ou de la poule au pot.

 

Riz Arborio

Riz violone nano

C’est une variété ancienne, assez rare, mais très gutteuse et fine qui est particulièrement adaptée pour réaliser des risottos très fondants, presque liquide. A essayer…

 

Riz long blanc

Riz long, à grain long.

Variété pauvre en amidon (qui ne colle pas). Il reste ferme et est bien adapté pour accompagner divers plats de viandes ou des poissons. Mais également pour réaliser des salades froides ou chaudes.

 

Riz long gris

Riz américain

Ce riz reste très ferme malgré la cuisson. Ce qui en fait un riz bien adapté pour réaliser diverses salades. On peut également s’en servir pour accompagner des plats mijotés ou grillés de viande ou de poisson, mais il faut prendre en considération qu’il restera très ferme et donc croquant !

 

Riz Basmati

Riz basmati (riz indien)

Le riz basmati est long et très parfumé. On le dit parfait pour les plats asiatiques relevés ou exotiques. Mais franchement, je le recommande pour tous les plats, sauf les risottos ou le riz au lait bien entendu. 😊

Il à une texture tendre et moelleuse après la cuisson et est traditionnellement semé et récolté dans les pays asiatiques (Inde et Pakistan). Cette variété n’a pas été choisie pour son rendement économique mais pour ses propriétés nutritives.

 

Les lecteurs vous recommandent :
L'Amande

Riz Rouge

Riz camarguais

Plus riche en amidon (collant) que les autres riz longs, mais il s’agit de notre seul et unique riz national. Alors si vous souhaitez consommer local, il est incontournable. Son usage est comparable à un riz mi-long italien.

 

Riz long brun

Riz du Surinam

Le riz du Surinam est considéré comme le meilleur au monde par les spécialistes. Mais personnellement, je pense que pour déterminer le riz qui nous convient le mieux au niveau de sa structure et de son goût, c’est à nous de faire notre choix en fonction de nos critères personnels. 😉

Le riz du Surinam s’allie parfaitement avec un bon rôti.

 

MA TOUCHE PERSONNELLE

Si votre riz contient trop d’amidon pour votre usage, vous pouvez le rincer plusieurs fois afin de supprimer son amidon et de pouvoir l’utiliser pour faire une salade bien aérée, qui ne colle pas. 😉

Au contraire, si vous souhaitez faire un risotto ou un riz au lait, il ne faudra surtout pas le rincer !

 

 

Riz brun-rouge-noir

ASTUCE DE PRO

En ce qui concerne l’apport purement nutritionnel du riz, il est conseillé de privilégier les riz complets de couleur foncée (riz brun, rouge ou noir). Qui sont bien plus riches et complets nutritivement que nos riz blanc raffinés.

 

SES PRINCIPALES QUALITÉS

Il contient :

Des fibres

Les riz foncés (brun, rouge ou noir) contiennent beaucoup plus de fibres, que nos habituels riz blancs. De ce fait, pour améliorer notre transit intestinal, il convient de les privilégier.

 

De la Mélatonine

Il s’agit d’une hormone favorisant la régulation des phases d’éveil et de sommeil. Elle aurait également un rôle de prévention du cancer du sein.

 

De l’Orizanols

Qui est un acide férulique, ayant une action anticholestérol.

 

Des Anthocyanines

Se sont des pigments présents dans les riz très colorés (brun, rouge ou noir) qui sont très antioxydants et anticancer.

 

Potassium

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Potassium

Le potassium présent dans le riz est très bénéfique pour les personnes hypertendues. D’autant plus que le riz qui est naturellement pauvre en sodium.

 

Magnésium

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Magnésium

Les riz foncés (brun, rouge ou noir) en contiennent suffisamment, mais le riz blanc n’en contient que très très peu…

 

Sélénium

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Sélénium

La consommation régulière de riz nous en apporte suffisamment pour limiter convenablement les risques de développement des cancers.

 

Manganèse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Manganèse 

Il s’agit d’un minérale qui limite les problèmes liés aux allergies.

 

Vitamine B1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vitamine B1

Cette vitamine du groupe B, aide à assimiler les sucres présents dans le riz.

 

Vitamine B3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vitamine B3 

Quant à la vitamine B3 qui est nécessaire pour permettre une bonne dégradation des glucides pour les transformer en glucose afin de nourrir nos cellules. Les riz foncés (brun, rouge ou noir) en contiennent également beaucoup plus que les riz blancs.

 

Il permet :

Horloge interne

La mélatonine qu’il contient aide notre horloge interne à réguler les activités diurnes et nocturnes. En d’autres mots à nous permettre de dormir la nuit et pas en journée !

 

Inconforts gastriques

Le riz est très digeste et ne provoque ni allergie, ni intolérance, ni fermentation gastriques (gaz). De plus, grâce à la substance antiacide qu’il contient, il calme les brûlures d’estomac.

Les lecteurs vous recommandent :
Concombre

Intolérances au gluten

Le riz ne contient pas de gluten, il peut donc être consommé par les intolérants au gluten (maladie cœliaque) ainsi que par les personnes dites sensibles au gluten.

 

Cancer

Il contient des molécules antitumorales, dont la mélatonine et les lectines qui participent activement à la prévention des cancers du côlon, du sein et de la prostate. Mais les chercheurs doivent encore les étudier pour être sûrs de leurs capacités réelles.

Le son de riz renferme une vitamine E de très bonne qualité, qui se présente sous la forme de tocotriénols, anticancer et anticholestérol.

 

Cholestérol

Le riz renferme des substances phénoliques appelées « oryzanol » qui régulent le cholestérol. Il est en de même pour le son de riz qui renferme une vitamine E de très bonne qualité, qui se présente sous la forme de tocotriénols et à une action anticancer et anticholestérol.

 

Constipation et diarrhée

L’eau de cuisson du riz est recommandée en cas de diarrhées. À l’inverse, le son de riz est un puissant laxatif.

 

Régime perte de poids

Le riz est dépourvu de graisses et est recommandé en cas de régime minceur car il a un effet rassasiant. Difficile de faire moins calorique et plus croquant que les galettes de riz soufflé, grignotage sympathique et peu « dangereux » pour la ligne.

 

Calculs urinaires

La consommation de riz complet aide à prévenir les calculs urinaires.

 

Diabète et glycémie

Nous devrions consommer très régulièrement du riz, car il favorise la stabilité du taux de sucre dans le sang, évitant ainsi les coups de pompe. Il est conseillé aux diabétiques, sous réserve de le choisir correctement et de ne pas en consommer plus que de raison, comme tous les féculents d’ailleurs.

 

COMMENT LE CONSOMMER

La cuisson du riz

Pour consommer le riz, il est nécessaire de le faire bouillir. De plus cette action permet de transférer la vitamine B de l’écorce vers l’intérieur du grain. Ce qui la rend assimilable. Dans les régions où l‘on mangeait du riz cru, les carences en vitamine B (béribéri) décimaient les habitants.

 

Le temps de cuisson

Le riz blanc nécessite un temps de cuisson de 10 à 15 minutes.

Le riz brun quant à lui doit cuire entre 40 et 60 minutes. Ce temps supplémentaire est nécessaire pour permettre à la chaleur et l’eau de traverser l’écorce pour atteindre le cœur du grain. On peut le réduire en achetant du riz étuvé. Dans ce cas le temps de cuisson passe entre 15 et 18 minutes, mais ses qualités diététiques et gustatives sont très légèrement inférieures.

 

Les vitamines et les minéraux.

N’utilisez pas une trop grande quantité d’eau lors de la cuisson du riz, car la plupart des vitamines et minéraux vont se dissoudre dans l’eau et ils seront perdu en rejetant l’eau de cuisson.

 

La cuisson idéale

L’idéal est de cuire le riz à la façon du « riz pilaf ». En versant le riz directement dans une poêle contenant un peu d’huile d’olive. Laissez-le devenir transparent, puis doré en remuant avec une spatule. Puis on verse exactement deux fois plus d’eau bouillante que de riz dans la poêle. L’eau sera absorbée par le riz durant la cuisson.

Le seul inconvénient est la présence des corps gras de l’huile d’olive.

 

Pour empêcher le riz de coller

Afin d’empêcher le riz de coller, versez dans l’eau de cuisson un peu de jus de citron, qui neutralisera l’amidon. Vous pouvez aussi y mettre de l’huile, mais ce sera plus gras.

Les lecteurs vous recommandent :
Les Carottes

 

MA TOUCHE PERSONNELLE

Si vous souhaitez cuire facilement et rapidement votre riz, je vous conseil d’opter pour un riz étuvé ou incollable. L’élaboration de ce riz respecte relativement bien les spécificités nutritionnelles du riz. Il est rincé, trempé dans l‘eau chaude puis passé à la vapeur sous vide et sous pression. Ce traitement permet de faire pénétrer les vitamines et minéraux au cœur du grain. Ce qui permet de conserver certains nutriments quand le riz est décortiqué (raffiné).

 

 Attention !

 

 

 

 

ATTENTION !

Indice glycémique du riz blanc.

Le riz très blanc ou trop cuit, ou les deux, et pire encore le riz précuit (ou cuisson rapide) ne sont pas des bons choix. Au contraire des autres, ils renferment des sucres ultrarapides (avec un index glycémique élevé) qui déséquilibrent le taux de sucre sanguin.

Or, une glycémie non contrôlée, c’est la porte ouverte aux fringales, aux variations de poids, d’humeur et à divers troubles de santé.

En revanche, le riz basmati, Suriname, ou complet. Ont un indice glycémique bas, un très bon goût et ne collent jamais.

 

MA TOUCHE PERSONNELLE

Du parfum et de la couleur.

Amusez-vous en parfumant et en colorant votre riz. Pour ce faire procédez la façon suivante lors de sa cuisson.

En rouge.

Ajoutez de la poudre de paprika à l’eau de cuisson.

En jaune.

Ajoutez de la poudre de curcuma ou de curry à l’eau de cuisson.

 

Uniquement de la couleur.

En vert.

Faite cuire des épinards et récupérez l’eau de cuisson. Puis utilisez cette eau de cuisson pour faire cuire votre riz.

En rouge.

Faite cuire des betteraves et récupérez l’eau de cuisson. Puis utilisez cette eau de cuisson pour faire cuire votre riz.

En noir.

Achetez un bocal d’encre de seiche dans un supermarché. Puis versez cette encre dans l’eau de cuisson pour faire cuire votre riz.

 

BONUS – UNE PETITE RECETTE RAPIDE.

Poêlée d’automne

Ingrédients poêlé forestière

Ingrédients.

Une tête de brocoli

Un demi verre de riz

Une petite boîte de châtaignes

De l’huile d’olive

Une petite boite de champignons

Du sel, du poivre ou de la muscade

 

Préparation.

 

Cuisson du riz

Faites cuire le riz.

Pendant ce temps.

Mettez à chauffer une poêle avec un peu d’huile d’olive.

 

Cuisson des marrons

Cuisson des brocolis

Cuisson des champignons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajoutez les légumes égouttés.

Ajoutez un demi-verre d’eau pour que ça n’attache pas et laissez mijoter.

Une fois le riz cuit, égouttez-le et versez-le dans la poêle.

Laissez chauffer encore 1 minute ou 2.

 

Si c’est à la mode « japonaise », surtout ne mélangez pas ! Servez les ingrédients bien séparés et admirez l‘architecture générale de l’assiette.

 

Poêlé forestière

 

Si c’est à la hussarde, touillez le tout à la cuillère en bois et servez.

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Ma bible de la santé au naturel

Ma bible des aliments santé minceur

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne dégustation et à très bientôt pour découvrir et essayer une nouvelle recette ensemble.

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

 

 

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2.8K
    Partages
  • 2.8K
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.