Abricots

Les abricots.

Bienfaits des abricots

Ses origines

Géographiques.

L’abricotier poussait à l’état sauvage en Chine du Nord en 5000 avant notre ère. Sa culture a débuté en 2000 avant J-C. Puis, il s’est répandu au Moyen-Orient et dans le bassin méditerranéen. On pense que sa culture en France remonte au début du 16ème siècle. Mais il faut attendre le 18ème siècle pour que sa culture se développe concrètement en France.

Historiques.

Les Arabes contribuent à sa propagation (notamment en Espagne) lors des guerres de conquête. Mais c’est avec le Roi-Soleil que l’abricot prend réellement son essor en France. Au 17ème siècle, Jean-Baptiste La Quintinie, jardinier du gourmand Louis XIV, effectue de nombreuses plantations dans le Potager du Roi. Dès le siècle suivant, le développement à grande échelle de la culture des abricots dans l’Hexagone est lancé. Celle-ci ne cessera plus de se développer.

Sa saison.

En France, il est le premier fruit de l’été et sa saison s’étend de mi-mai à mi-septembre. Il est essentiellement cultivé autour du bassin méditerranéen (PACA, Vallée du Rhône, et Roussillon), dont le climat lui convient particulièrement bien.

Il est le deuxième fruit le plus consommé en été en France. Et le troisième fruit le plus consommé en France sur toute l’année. Juste derrière la pomme et la pêche-nectarine.

SES PRINCIPALES QUALITÉS

Ils contiennent :

Des fibres

Ses fibres qui sont douces et très bien tolérées favorisent le bon fonctionnement de nos intestins. De plus, elles régularisent et stimulent notre transit intestinal. Sa consommation permet de limiter délicatement les risques de constipation.

Du potassium.

Son potassium est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion du suc gastrique et la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang.

Potassium
Vitamine E

Des vitamines E

Il est une bonne source de vitamines E qui joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. De plus, elle empêche ou réduit l’oxydation des cellules cardiovasculaires. De plus la vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, anti-plaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardio-protecteur.

Du calcium.

Il est une source complémentaire de calcium non négligeable. Ce sel minéral est le plus abondant dans l’organisme. Le calcium représente 2 % de notre poids corporel et près de 99 % est concentré dans nos os et nos dents. Ce qui reste joue tout de même un rôle primordial dans le bon fonctionnement de toutes les cellules de notre organisme, dont les cellules musculaires (notamment celles de notre cœur) et les cellules nerveuses. En outre, le calcium participe également aux fonctions rénales, au mécanisme de la coagulation sanguine ainsi qu’à plusieurs processus enzymatiques.

Calcium
Fer

Du fer.

Les abricots sont une bonne source de fer à condition de les associer à des végétaux riches en vitamine C. Ce fer est utile à notre organisme pour transporter l’oxygène et fabriquer les globules rouges du sang. Il permet également de fabriquer des nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Pour favoriser son absorption, il est conseillé de l’associer à certains nutriments, tels que la vitamine C.

Des caroténoïdes.

Ses caroténoïdes (dont ses bêta-carotènes), sont des précurseurs essentiels de la vitamine A, dont les effets bénéfiques semblent reconnus depuis fort longtemps. Ils agiraient en tant qu’antioxydants contre les radicaux libres. De plus, ils interviendraient également dans la régulation des défenses naturelles de l’organisme. Leur assimilation est meilleur si les abricots son cuits.

Carotènes
Flavonoïdes Eriocitrine (antioxydant)

Des flavonoïdes.

Ses acides flavonoïdes neutralisent les radicaux libres responsables de maladies cardiaques, d’athérosclérose, de cataracte, d’arthrite et bien d’autres maux…

Du cuivre.

Les abricots secs contiennent du cuivre qui est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Cuivre
Mode alimentaire pauvre en FODMAPs

Des FODMAPs

Malheureusement que ce soit frais, en jus, en tarte ou même sec, il faut essayer d’éviter les abricots sous toutes ses formes car ils contiennent des FODMAPs. Maintenant si vous en raffolez et ne pouvez vous retenir, un ou deux devraient passer, mais pas plus.

Mais il faut absolument proscrire les produits transformés tels que les nectars, confitures ou sorbets. Car les industriels y ajoutent un autre FODMAPs, il s’agit du sucre.

FODMAP : Fructose et Polyols.

Ma touche personnelle.

Deux abricots nous fournissent la moitié de nos besoins journaliers en carotènes. Et ce pour un très faible apport calorique, donc une bonne mine tout en gardant la ligne. 😊

Et hors saison, les abricots secs sont excellents et contiennent plus de cuivre nécessaire pour notre système immunitaire.

Ils permettent :

De limiter l’oxydation des cellules.

L’abricot est un puissant antioxydant qui permet de lutter contre les effets nocifs des radicaux libres et ainsi de prévenir de nombreuses maladies : cancer, troubles cardiovasculaires et infections

De lutter contre l’hypertension.

Ils sont très conseillés pour lutter contre l’hypertension grâce aux grandes quantités de potassium qu’ils contiennent.

De réguler le cholestérol.

Toujours grâce à ses grandes quantités de potassium, l’abricot peut également nous aider à réguler notre taux de cholestérol.

De réguler notre transit.

Ses fibres douces régulent le transit intestinal et préviennent la constipation. Là encore, les abricots secs peuvent rendre service.

De réguler la quantité d’eau dans nos cellules.

Comme tous les végétaux riches en potassium. L’abricot est recommandé en cas d’hypertension et de rétention d’eau.

De nous donner une bonne mine.

Les bêta-carotène (provitamine A) de l’abricot nous donne une bonne mine en l’appliquant directement sur notre peau.

Attention !

Attention !

Aux intolérances.

L’abricot n’est pas toujours bien toléré en cas de dyspepsie (gêne digestive avec remontées acides, brûlures d’estomac, éventuellement nausées, ballonnements…),

Aux additifs.

Les abricots secs de la grande distribution sont très souvent traités avec des sulfites qui se nomment : anhydride sulfureux, ou E220 à E227. Il est recommandé aux asthmatiques d’éviter cet additif en consommant plutôt des abricots secs biologiques qui n’en contiennent pas.

Comment faire pour facilement les reconnaître sans longuement scruter les étiquettes ?

I love bio

C’est facile, les abricots secs traités ont une couleur orange vif et les abricots biologiques sont de couleur maronne. Certes la couleur maronne est moins engageante, mais c’est souvent comme cela, les produits traités ont des couleurs vives très engageantes, mais ne sont pas très bonne pour la santé. Alors que les produits naturels on des couleurs moins attractives, mais très sains car ils ne contiennent pas de produits néfastes pour notre organisme. 😉

Abricots secs traités

Abricot sec traité aux sulfites.

Abricots secs biologiques.

Abricots secs bio

Quel sont les effets de ces sulfites ?

Ces sulfites empêchent le développement des micro-organismes, ce qui en soit n’est pas forcément une mauvaise chose. Mais, ils peuvent fréquemment provoquer des maux de tête, ils détruisent la vitamine B1 qui permet le métabolisme des glucides et est donc indispensable au bon fonctionnement du cerveau et des muscles. De plus elles altèrent notablement le goût de nos abricots.

Aux FODMAPs

Mode alimentaire pauvre en FODMAP

En effet, comme cité précédemment toutes préparations à base d’abricots contiennent énormément de FODMAPs de la famille du fructose et des polyols.

Il convient donc d’être très prudent en cas de consommation de ces produits par les personnes souffrants de sensibilité gastriques. L’idéal étant d’éviter d’en consommer ou alors juste un ou deux maximums. 😉

COMMENT LES CHOISIR ET LES CONSERVER ?

Les Choisir.

Lors du choix de vos abricots, il convient de prendre en considération les faits suivants :

Les abricots locaux.

Abricots frais et secs

Il est préférable de choisir des fruits issus de notre région, ou d’une région limitrophe, car à maturité l’abricot est très fragile et il n’est pas facile de le transporter. C’est pour cela que s’il vient de loin, il est souvent cueilli avant sa maturité, pour permettre son transport. Malheureusement s’il est cueilli avant sa maturité, il ne murira plus !

Enfin, les produits locaux sont plus frais, ont une meilleure saveur et sont généralement moins chers.

Leurs couleur.

Ne vous laissez pas berner par sa couleur, qui apparaît avant sa pleine maturité et ne vous permet donc pas de déterminer sa maturité. Seule la palpation de l’abricot vous révélera s’il est vraiment mure. Il doit être bien moelleux, mais attention quand il est à point, il est très fragile et devra être consommé rapidement.

Non aux pesticides

Les pesticides.

En raison de sa fragilité, il fait malheureusement l’objet de nombreux traitements avec divers pesticides. Mais, mais c’est encore pire avec les abricots secs. Si vous souhaitez éviter ces pesticides, il convient obligatoirement de choisir des abricots biologiques.

Les Conserver.

A température ambiante.

On peut le conserver jusqu’à 5 jours à température ambiante. Mais l’abricot perd 1% de son poids chaque jour, donc achetez-les régulièrement en petites quantités.

Au réfrigérateur.

Non, il ne faut pas le déposer au réfrigérateur, car cela abime sa saveur et rend sa texture farineuse.

Au congélateur.

Oui, mais pas entier. Découpez-les au milieu, retirez le noyau et présentez les oreillons à plat sur une plaque, que vous déposerez une nuit dans le congélateur. Le lendemain, récupérez les moitiés d’abricots congelés et rangez-les dans des sacs plastiques spécial surgelés.

COMMENT LE CONSOMMER ?

Cru.

Oui, bien sûr, ils sont excellents crus à la croque.

En salade.

Préparez une salade d’abricots au miel d’acacia que vous laisserez macérer dans une infusion de menthe ou de verveine. Servez avec une tranche de cake ou des madeleines.

Cuit.

Oui, mais il convient de le sucrer car curieusement, quand il est cuit, il devient moins « sucré » et plus « acide » bien que ces sensations soient subjectives. Par conséquent, pensez à toujours ajouter du miel, du sirop d’érable, de la cassonade et/ou d’autres fruits plus doux lors de la cuisson.

En tarte.

Pour les tartes mieux vaut saupoudrer le fond de tarte de poudre d’amandes, qui absorbe l’eau des fruits et évite de détremper la pâte.

En crumble.

C’est très facile et ludique, ainsi que bien moins calorique qu’une tarte. Pour cela émiettez des biscuits, broyez grossièrement des amandes et des noisettes. Déposez des demis ou des quarts d’abricots dans un plat allant au four. Puis saupoudrez généreusement avec les brisures de biscuits, d’amandes et de noisettes. Enfournez quelques minutes et nous obtenons un délicieux crumble riche en vitamines, en carotènes et en minéraux.

Encore plus léger.

Dénoyautez vos abricots, arrosez-les d’une cuillère à soupe d’eau, ajoutez un filet de citron et de miel, et enfournez le tout quelques minutes. Servez sur un fromage blanc bien frais.

Sec.

Vous pouvez les acheter sec, ou les déshydrater vous-même. Mais ne les conserver pas trop longtemps. Achetez ceux de l‘année, bien moelleux. Ceux de l’année dernière sont trop secs, sans goût ni intérêt.

L’abricot sec se déshydrate assez vite lui aussi. Achetez-le moelleux. Ne le gardez pas éternellement.

Pensez aux abricots secs hors saison. Mais attention au sucre et aux additifs.

Abricots secs

Astuces de pro

Pour les consommer hors saison, pensez à réhydrater des abricots secs avant de les préparer. Pour cela commencez par les blanchir (passer dans l’eau bouillante) pendant 5 minutes afin d’éliminer la plus grande partie des additifs. Puis égouttez-les bien.

Granité d’abricot au miel.

Pour 4 personnes

4 personnes

Ingrédients :

500 gr d’abricots

40 gr de miel

Jus de citron

Granité d'abricot au miel

Préparation :

Dans un premier temps, je réalise un coulis d’abricot.

Je rince les abricots et les sèches.

Puis, je les tranche en deux et je retire les noyaux.

Je les dépose sur un plat creux, la partie coupée vers le haut.

Puis, je les asperge avec 5 à 6 cuillères à soupe de jus de citron.

Ensuite, je les recouvre de miel.

Granité d'abricot au miel

Je les enfourne dans un four chaud, pendant 20 minutes.

Puis, je les retire du four et les laisse tiédir.

Ensuite, je verse les abricots et leurs jus dans le mixeur.

Je mixe jusqu’à obtenir une complète homogénéité.

Granité d'abricot au miel

Qui me servira pour réaliser mon granité.

Je répartis le coulis dans un plat large et bien plat, ou dans des ramequins individuels.

Puis, je mets le tout au congélateur.

Environs, toutes les heures, je gratte la surface avec une fourchette, afin de faire de petits cristaux et éviter une prise en masse compacte.

Granité d'abricot au miel

MASQUE BONNE MINE

Je hache la pulpe d’un abricot.

Puis, j’ajoute 2 cuillères à dessert de miel.

Et 2 cuillères de yaourt ou de fromage blanc.

Je mélange bien.

Puis j’applique le mélange sur ma peau et je laisse agir durant 20 minutes

Ensuite je rince mon masque.

LOTION BONNE MINE

Je passe un abricot à la centrifugeuse ou au moulin à légumes grille fine pour en exprimer le jus.

J’ajoutez le jus d’un ½ citron et 2 cuillerées à soupe d’eau minérale.

Je mélange le tout et je secoue bien.

Puis j’applique sur mon visage avec un coton.

Je conserve au frais, mais pas plus de 3 jours.

Référence bibliographique :

Ma bible des aliments qui soignent.

Ma bible de la santé au naturel.

Ma bible des aliments remèdes.

Ma bible des aliments santé-minceur.

A très bientôt les mangeurs sereins, 

Thierry Klethi - Manger avec Crohn

Mes produits AMAZON :

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

Recevez gratuitement votre livret

« Découvrez le mode alimentaire pauvre en FODMAP »

pour manger une grande diversité d’aliments sans craindre de réactions de vos intestins. Puis vous recevrez régulièrement de nombreux conseils et astuces pour mieux vivre avec votre maladie de Crohn.

Découvrez le mode alimentaire pauvre en FODMAP

Suivez moi sur les réseaux sociaux

Pour ne pas manquer la diffusion de mes nouvelles publications !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.