Pommes de terre

Pommes de terre

Vie pratique – Mes aliments – La pomme de terre

 

LA POMME DE TERRE

 

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, je vais vous présenter la pomme de terre. Cette présentation se décomposera en plusieurs chapitres qui sont : Ses origines (histoire et/ou géographie), ses principales qualités (nutritionnelles et/ou de soins) et enfin comment la consommer.

 

Pommes de terre

 

SES ORIGINES

La longue histoire des pommes de terre débute il y a plus de 10 000 ans au Pérou. Un très beau pays plein de contrastes d’Amérique du Sud. Ou le 30 mai est la journée officielle de quoi ? Eh oui de la pomme de terre 🙂

 

Le Pérou

Je m’égare un peu de l’histoire des pommes de terre. Mais dès que je parle du Pérou me reviennent tellement de bons et quelques moins bons souvenir de mon séjour dans ce grand vaste pays. Qui s’étend des îles Ballestas, également nommée les petites Galápagos, jusqu’au hautes montagnes de la cordillère des Andes. Ainsi que du désert autour de l’oasis de Huacachina (un coin pour les touristes qui souhaitent faire de snowboard sur les dunes) jusqu’à la forêt Amazonienne. Mais également des Palais des seigneurs de Sipan, aux lignes de Nazca et au cités Inca dont le célèbre Machu Picchu. Sans oublier le magnifique lac Titicaca, avec ses magnifiques îles dont celle d’Amantani et de Taquile. Sans oublier les fameuses îles flottantes faites de roseaux. Excusez-moi pour ma dissipation et revenons à nos fabuleuses pommes de terre.

 

I LOVE PERU

 

L’Histoire des pommes de terre.

Ses origines.

Il y a 8 000 dans les hauts plateaux des Andes près du lac Titicaca, débute concrètement la culture et la conservation des pommes de terre. Puis au 6ème siècle lors de la conquête des Amériques par les Conquistadors la pomme de terre est emmenée en Europe.

 

La mal aimée.

Au début elle n’était que très peu consommée, car elle était diabolisée et boudée par les habitants.  Il n’y avait guère que les ecclésiastiques qui la testaient, pour en faire des remèdes contre certaines maladies. Puis elle fut présentée par Monsieur Parmentier à de nombreuses célébrités de son époque, lors d’un banquet. Et c’est lors des grandes famines et des guerres que sa culture et sa consommation se sont réellement accélérée.

 

La consécration.

Au 18ème siècle, la totalité de l’Europe, jusqu’à la grande Russie sont conquis par notre pomme de terre.  Puis au 19ème siècle, grâce à la stabilité alimentaire qu’elle permet pour éviter les famines, elle permet aux empires coloniaux de s’étendre à travers le monde. Celons certains, elle aurait soutenu la révolution industrielle en Europe en permettant de nourrir les nombreux ouvriers qui se pressent dans les villes pour travailler dans les usines.

 

Les différentes variétés de pomme de terre

Il existe de très nombreuses variétés de pomme de terre que je vais vous présenter brièvement ci-dessous. Mais, il y a aussi les primeurs qui sont cueillis avant complète maturité. Elles sont délicieuses, mais leur apport nutritionnel est bien inférieur aux pommes de terre matures.

 

Les variétés à chair fondante :

Il existe une centaine de variétés de pommes de terre à chair fondante, mais seul une trentaine d’entre elles sont commercialisées. Il s’agit des fameuses Mona Lisa, Nicola ou Samba. On en fait très souvent des gratins ou des plats mijotés car elles imposent leur goût face aux autres aliments avec lesquels elles cuitent.

 

Les variétés à chair ferme :

Avec les variétés à chair ferme, on peut en faire ce que l’on souhaite. Elles resteront fermes, comme leur nom l’indique précisément. On peut les cuire en papillotes, à la vapeur, ou directement au four. Pour en faire des salades, des poêlées, des rissolées, de la raclette. Toutes les possibilités ou presque sont envisageables. Leurs noms sont : charlotte, amandine, pompadour, ratte, belle de Fontenay, etc.

 

Les variétés à chair tendre :

Avec les variétés à chair tendre, nous allons plutôt réaliser de superbes purées, des potages bien fondants, ou des frites croquantes…  Elles contiennent moins d’eau et plus de matières sèches ce qui leurs permet de se dissoudre plus facilement dans nos bouillons. De plus grâce à cela, elles absorbent moins de matières grasses que les autres. Leurs noms sont : le bintje, la Manon ou l’Agria.

 

Ma sélection de nos meilleures pommes de terre

 

Amandine

Elle est ferme et est recommandée pour une cuisson à la vapeur ou à l’eau. On la déguste en salade tiède, en rissolée, en sautée, en gratin, ou en ragoût.

 

Annabelle

Elle est également ferme et est recommandée pour une cuisson à la vapeur ou à l’eau. On la déguste en salade tiède, en rissolée, en sautée, en gratin, ou en ragoût.

 

Bintje

Elle est farineuse et on la déguste en purée, en potage ou en frites.

 

Belle de Fontenay

Elle est ferme et est recommandée pour une cuisson à la vapeur, ou à l’eau. On la déguste en salade tiède ou en raclette.

 

Caesar

Elle est farineuse et on la déguste en purée, en potage, ou en frites.

 

Charlotte

Elle est ferme et on la déguste rissolée, sautée, en gratin, ou en ragoût.

 

Chérie

Elle est ferme et est recommandée pour une cuisson à la vapeur, ou à l’eau. On la déguste en salade tiède ou en raclette.

 

Franceline

Elle est ferme et on la déguste rissolée, sautée, ou en gratin.

 

Nicola

Elle est fondante et on la déguste rissolée, sautée, ou en gratin.

 

Pompadour

Elle est ferme et est recommandée pour une cuisson à la vapeur, ou à l’eau. On la déguste en salade tiède ou en raclette.

Les lecteurs vous recommandent :
Les Carottes

 

Ratte

Elle est ferme et est recommandée pour une cuisson à la vapeur, ou à l’eau. On la déguste en salade tiède, rissolée, sautée, en gratin, ou en ragoût.

 

Roseval

Elle est ferme et est recommandée pour une cuisson à la vapeur, ou à l’eau. On la déguste en salade tiède, en ragoût ou en raclette.

 

Samba

Elle est fondante et est recommandée pour une cuisson au four.

 

Victoria

Elle est farineuse et on la déguste en purée, en potage, ou en frites.

 

Sa saison.

On en trouve toute l’année. Mais pour les pommes de terre primeur c’est de fin avril, jusqu’au 31 juillet.

 

SES PRINCIPALES QUALITÉS

Elle contient :

 

Flavonoïdes - Les catéchines (antioxydant)

Des antioxydants.

Elle est une bonne source d’antioxydants, tels que la vitamine C, mais aussi les flavonoïdes.

 

 

Source de fibres

 

Des Fibres.

On en profite beaucoup plus de ses fibres, si on mange la peau.

 

 

Vitamine C

 

De la Vitamine C.

Une belle pomme de terre de 150 grammes consommée avec la peau nous apporte 50 % de vitamine C en plus de nos besoins journaliers.

 

 

Vitamine B1

 

Des Vitamines B.

La pomme de terre est une très bonne source de vitamines B. Il s’agit des vitamines B1, B3 et B6.

 

 

Potassium

 

Du Potassium.

La pomme de terre contient un taux intéressant de Potassium. Sauf dans les préparations salées (frites, chips).

 

 

Magnésium

 

Du Magnésium.

Elle apporte plus de Magnésium que les pâtes ou le riz.

 

 

Fer

 

Du Fer.

La pomme de terre apporte une quantité limité de Fer, mais il convient de le prendre en compte en raison de notre consommation régulière de ce féculent.

 

 

Les Glucides

 

Des Glucides.

Ces glucides représentent beaucoup de sucres « lents » recommandables, à condition de bien la préparer.

 

 

Carotènes

 

Des Caroténoïdes.

Plus  la pomme de terre est colorée (Roseval) et plus elle renferme des caroténoïdes.

 

 

Acides phénoliques - Orizanols

 

Des Acides chlorogéniques.

La pomme de terre contient des Acides chlorogéniques (de la famille des Acides Phénoliques). Ils se trouvent dans la peau et sont efficaces contre le cancer.

 

 

Mélatonine

 

De la Mélatonine.

Elle contient également de la mélatonine qui permet de mieux réguler nos cycles de sommeil.

 

 

FODMAP

 

La pomme de terre et les FODMAPs

La pomme de terre est un féculent très digeste qui ne contient aucuns FODMAPs. Elle nous rassasie à satiété, sans jamais nous causer de douleurs gastriques. De plus tout le monde les aime sous toutes ses formes, en purée, dans nos potages, en frites, etc.

Elle est une excellente source de potassium, qui permet de renforcer notre cœur. De plus elle est une bonne source vitamine C.

Mais attention à ne pas la noyer dans un litre de graisse d’oie, ou d’en faire des frites et les chips très-très grasses et salées. Dans ces cas, elle ne va pas être facilement digérée et pourrait même générer des problèmes gastriques.

 

 

Attention !

ATTENTION !

Si vous en trouvez une avec des tâches vertes ou qui a déjà germée, jetez-les car elles pourront provoquer des symptômes digestifs désagréables, ainsi que des migraines ou une somnolence. Ces phénomènes sont dû à la solanine (un toxique indigeste) qu’elle produit lors de la germination. Par chance la solanine modifie son goût et la rend amer et repoussante.

 

Pommes de terre

 

Il convient également de retirer toutes les parties agressées et de ne pas consommer les germes, qui contiennent eux aussi des substances toxiques.

 

Ma touche personnelle - Mon idée

 

MA TOUCHE PERSONNELLE

Je vous conseil de la manger de préférence cuite à la vapeur douce, avec un peu d’huile d’olive, du sel et du poivre. C’est simple, rapide et très bon. 😉

Mais vous pouvez également la consommer cuite au four avec une petite sauce maison à la menthe. Un délice.

Ou cuite doucement à l’étouffée dans une poêle avec des petits légumes bien fondants.

 

Elle permet :

De réguler la tension artérielle.

Grâce au Potassium qu’elle contient, qui est un excellent minéral anti-hypertension. Elle permet de réduire et réguler notre tension artérielle. Mais attention, à ne pas verser trop de sel, car il annulerait les vertus liées au potassium.

Cherchez les violettes si vous avez de l’hypertension. En effet, c’est avec elles que des chercheurs de l’Université de Scranton, en Pennsylvanie, ont réalisé une étude montrant que deux petites portions par jour de ces pommes de terre permettaient de réduire la pression artérielle chez des personnes hypertendues et sans les faire grossir. Certes, ce n’est pas une baisse énorme, mais cela suffit, d’après les conclusions de l’étude, à réduire le risque de plusieurs maladies cardiaques.

 

 

Pommes de terre

 

De limiter l’oxydation de nos cellules

Les anthocyanines qui pigmentent sa peau, ainsi que les caroténoïdes qui colorent sa chair. Sont de puissants antioxydants qui limitent l’oxydation de nos cellules et limitent donc leur vieillissement. Nul doute que ces deux substances protègent notre santé.

Plus la chair de la pomme de terre est foncée, plus elle est riche en antioxydants. Les variétés à chair violacée ou rouge auraient une capacité antioxydante comparable à celle des choux de Bruxelles ou des épinards. Les jaunes renferment quant à eux plus d’acide phénolique que les blanches et la « pelure » concentre également des substances antioxydantes bénéfiques.

 

De lutter contre le cancer.

Grace à l’acide chlorogénique qui est contenue dans sa peau elles permettent de lutter contre le développement de certains cancers.

De plus si vous mangez du poisson fumé ou de la viande fumée ou même tous simplement des aliments grillés. Surtout s’ils le sont au barbecue ou au gril. Consommez-les si possible avec des pommes de terre non pelées. En effet comme leur peau contient de l‘acide chlorogénique comme mentionné ci-dessus. Ce dernier, viendra se lier aux molécules cancérigènes appelées ” benzopyrènes » qui apparaissent lors de grillades et de fumage des aliments. Et va permettre de les élimine par les voies naturelles. De cette manière, elles ne pourront pas nuire à notre corps. 😉

Les lecteurs vous recommandent :
Le céleri

 

De caller notre appétit.

Elle nous délivre de l’énergie sur une longue durée et permet de nous caller efficacement. Ce qui permet de limiter les quantités d’aliments consommés et d’éviter les petits creux entre les repas.

 

De réduire le cholestérol.

La pomme de terre contient beaucoup d’amidon. Il s’agit d’un sucre complexe auquel les chercheurs attribuent les vertus de faire diminuer les taux de cholestérol.

 

 

Pommes de terre

 

De réguler notre sommeil.

Grâce à la mélatonine qu’elle contient, elle permet de mieux réguler nos cycles de sommeil et d’activité.

 

De nous rendre heureux.

Oui, la pomme de terre permet de doper notre humeur et nous rendre heureux ! 😉

Les chercheurs expliquent ce phénomène de deux manières : les pommes de terre sont des hydrates de carbone, réputés pour leur effet sur la bonne humeur (la fameuse comfort food). Mais manger des frites permettrait aussi de se replonger dans les doux souvenirs d’enfance (le cornet de frites à la plage, le poulet-frites du dimanche…

 

De limiter les inflammations dû à des brûlures.

Quelle soit cuite ou crue, la pomme de terre accumule parfaitement la chaleur et de ce fait elle permet de limiter les inflammations et les douleurs dû à des brulures. Pour cela, il suffit de l’appliquer sous forme de cataplasme en externe sur la zone à traiter.

 

 

Pommes de terre

 

COMMENT LA CHOISIR ET LA CONSERVER ?

La Choisir.

Dans l’idéal, achetez vos pommes de terre avec encore un peu de terre, c’est-à-dire directement chez un producteur local. C’est le plus simple et le plus sain.

Certaines personnes trouvent que la terre est sale, mais ils font erreur car en fait elle protège les tubercules. De ce fait les pommes de terre vendues dans les commerces de grande distribution sont beaucoup plus fragiles et subissent des traitements afin de ralentir le développement des germes.

 

La Conserver.

Au réfrigérateur.

Vous pouvez conserver vos primeurs dans le bac à légumes du frigo une toute petite semaine.

Mais attention, quand on descend sous la barre des 7°C. la pomme de terre se transforme et elle se charge en sucres rapides. Évitez donc de la placer au réfrigérateur !

En plus, il faut les conserver dans le noir et au frais (mais pas au frigo).

 

Au congélateur.

Inutile, mais si vous en avez préparé de grosses quantités, comme de la purée. Oui, on peut l’envisager.

 

A température ambiante.

On peut la conserver durant 2 ou 3 semaines. Mais il convient de la placer au frais, à l’ombre ou dans le noir et dans un endroit sec.

 

 

Pommes de terre

 

COMMENT LA CONSOMMER

Cru ?

Non, car son amidon n’est pas digeste pour nous.

 

Cuite ?

10 à 20 minutes à la vapeur douce (selon taille). Ou 15 petites minutes à l’étouffée dans une poêle (taillées en rondelles). On peut également la cuire 20 à 25 minutes immergée dans de l’eau.

Il est aussi possible, si vous y tenez de les cuire au four. Mais je vous déconseille les cuissons en friture ou plongée dans de l’huile. Vous pouvez le faire si c’est votre choix, mais c’est bien moins diététique et sains pour notre santé…

 

En jus.

Comme cité précédemment son amidon cru n’est pas digeste pour l’homme. Mais en toute petite quantité sous forme liquide le jus de pomme de terre crue, a d’excellentes vertus contre les ulcères.  Mais son goût n’est pas forcément génial. Pourquoi pas le mélanger à des légumes ou des fruits ?

 

MA TOUCHE PERSONNELLE

Pour réaliser de la purée, préférez utiliser de l’huile d’olive plutôt que du lait, de la crème, ou du beurre. Ces aliments ne sont pas très digestes, mais si vous les digérés bien, pas de problèmes. Dans ce cas il n’est pas nécessaire de se priver d’une bonne purée onctueuse à la crème. Mais, une fois de temps en temps, il ne faut pas abuser !

 

 

Attention !

ATTENTION !

Les frites, les pommes dauphine et les chips annulent toutes les vertus diététiques de la pomme de terre, tout en la handicapant de dizaines de produits toxiques (générés par la cuisson à haute température) et d’excès de sel (favorisant la rétention d’eau et l’hypertension). Sans parler de la quantité d’huile faramineuse absorbée par le légume (donc par vous), qui est de plus d’une qualité souvent fort douteuse. Même remarque pour les pommes de terre sautées. Moins pires mais non conseillées. La consommation de ce type de produit doit ester occasionnelle.

 

 

ASTUCE DE PRO

Choisissez des pommes de terre de même format pour harmoniser la cuisson.

Si vous épluchez vos patates, rincez-les ensuite puis séchez-les dans un torchon.

Une bonne partie des vitamines, minéraux et fibres se trouve dans la peau et aussi juste en dessous. Il est donc conseillé de la conserver, à condition d’avoir soigneusement nettoyé les légumes avant leur préparation. Cependant, si la peau est verte par endroits ou qu’elle contient de nombreux « yeux », mieux vaut l’éplucher. De plus, certains agriculteurs arrosent généreusement leurs tubercules de produits chimiques destinés à éviter leur germination (sauf les bio). Ce qui ne donne pas très envie de manger la peau … (sauf celle des bio). 😉

 

 

BONUS – UNE PETITE RECETTE RAPIDES ET FACILE.

 

Une purée verte.

4 personnes

Pour 4 personnes

 

 

Pomme de terre

 

Ingrédients :

1 kg de pommes de terre

1 kg d’épinards

Une grosse noix de beurre

Un peu de lait chaud

Muscade râpée

 

Préparation :

Je fais chauffer de l‘eau dans une très grande casserole.

Puis, je rince les pommes de terre et les coupe en cubes sans les éplucher.

Je rince les épinards.

Puis, je jette les légumes dans l’eau.

Je compte 20 minutes de cuisson à partir de l’ébullition.

Les lecteurs vous recommandent :
Les betteraves

Puis, je mixe le tout avec un mixeur plongeur.

J’ajoute le beurre et le lait jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.

Et je parsemé de muscade.

 

Pomme de terre

 

Enfin, je déguste mon plat et me régale.

 

Accéder à la publication complète de cette recette.

Pour accéder à la publication complète de cette excellente recette de purée verte pour quatre personnes, il suffit de sélectionner ce lien pour afficher la publication présentant cette recette.

 

Vous pouvez également y accéder en inscrivant le nom de la recette souhaitée dans le champ de recherche à droite de l’écran.

 

En exportant la rubrique “Plan Du Site” (sous le titre du blog) ou en allant dans le menu “Catégories” à droite de votre écran. Puis vous cherchez dans l’arborescence les rubriques suivantes :

Fiches cuisines – Autres recettes – Plat – Purée verte

 

 

DES USAGES POUR TOUS LES MAUX.

Cataplasme de purée en cas d’angine, ou de mal de gorge.

Avant de me coucher, je fais cuire 2 pommes de terre de taille moyenne. Lorsqu’elles sont bien cuites, je les enveloppe dans un torchon de cuisine propre et je les presse pour les écraser. J’applique le tout sur la gorge et je garde ce « cataplasme ” toute la nuit.

 

Soin des brûlures.

Je coupe 1 pomme de terre en rondelles fines que j’applique sur ma brûlure. Après les avoir laissé ¼ d’heure, je les remplace de nouvelles rondelles. Je recommence comme cela jusqu’à que je sois soulagé. Si je le souhaite, je peu procéder de la même manière avec un oignon ou une figue fraîche.

 

En cas de gerçures ou d’engelures aux extrémités.

Je râpe 1 pomme de terre aussi finement que possible et j’applique la pulpe en cataplasme à même la peau, puis je maintiens avec un bandage. Je laisse agir entre ¼ d’heure et 1 heure.

 

Brûlures et aigreurs d’estomac.

Je prends 50 ml de jus de pomme de terre crue (obtenue avec un extracteur de jus ou une centrifugeuse). Je renouvelle l’opération 3 à 4 fois par jour. C’est aussi recommandé quand on a le foie fatigué.

 

Pour avoir de beaux ongles.

Je mélange 2 bonnes cuillerées à soupe de purée de pommes de terre avec le jus de ½ citron et un peu d’huile d’olive. Puis, je me masse mes doigts avec cette purée, jusqu’aux ongles, durant 10 minutes. Je fais cela chaque semaine.

 

Pour la corne sous les pieds.

Sur la corne de mes pieds, après en avoir retiré une bonne épaisseur, je fais le cataplasme suivant : J’épluche 1 pomme de terre et je la râpe bien finement, puis j’ajoute un peu d’huile d’amande douce. J’enduis mes pieds avec ce cataplasme et je laisse agir une bonne vingtaine de minutes.

 

Purée à l’ail anti-goutte.

J’écrase 3 gousses d’ail dans un mortier et je les mélange avec 250 grammes de purée de pommes de terre. Avec la pommade obtenue, je me prépare un cataplasme avec un linge fin qui sera placé autour de la partie enflammée. Je le garde toute la nuit. Puis, je renouvele l’opération pendant plusieurs jours jusqu’ à disparition de la douleur.

 

Le secret anti-hémorroïdaire.

Je mets une petite pomme de terre dans ma poche et je la garde jusqu’à ce qu’elle devienne dure comme un caillou et rétrécisse de moitié. Ça mérite vraiment d’être essayé, d’autant qu’il y a eu de nombreux témoignages de satisfaction à la suite de la parution de ce truc dans le magazine Rebelle-Santé. Certains transportent aussi des marrons dans leurs poches pour lutter contre les rhumatismes et les hémorroïdes. 😉

 

Des épluches pour bien dormir.

Je fais bien sécher des épluchures de pommes de terre et je les mets dans mon oreiller pour dormir sur vos deux oreilles.

 

En cas de poches sous les yeux.

J’épluche une pomme de terre, je la coupe en 2 rondelles et je les mets au congélateur durant 2 heures. Puis, je les applique sous les yeux, sur les poches, en intercalant une compresse, afin de raffermir l’épiderme. Je laisse en place jusqu’au réchauffement des rondelles.

 

Pour soulager un coup de soleil.

J’épluche 1 pomme de terre et je la râpe finement. Puis, j’ajoute le jus d’un citron et 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive. Je remue bien. Puis, j’applique le mélange en couche épaisse sur mon coup de soleil et je laisse agir durant 1 heure avant de le rincer délicatement.

 

En cas de doigt écrasé (porte, marteau, etc.).

Je creuse un trou dans une pomme de terre, j’y loge le doigt (si celui-ci n’a pas de plaie, évidemment) et je fais tenir avec une compresse. Très vite, la pomme de terre devient noire et ma douleur s’envole. Je fais cela pendant 2 à 3 jours, en changeant souvent de pomme de terre.

 

Et en cas de jambes lourdes.

En cas de jambes lourdes, douloureuses, pieds gonflés ou lorsque les veines sont visibles : le soir, avant de me coucher, j’enfile une petite chaussette de coton (qui arrive jusqu’à la cheville), j’y glisse sur les orteils une petite pomme de terre crue, lavée, bien sûr. À recommencer chaque soir.

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Ma bible de la santé au naturel

Plus jamais mal au ventre avec le régime FODMAPS

Ma Bible des Aliments Remèdes

 

 

 

J’espère que vous avez apprécié la découverte des qualités et des propriétés de cet aliment. Et je vous dis à très bientôt pour découvrir ensemble de nouveaux aliments santé.

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1.4K
    Partages
  • 1.4K
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.