Définitions

Définition de Chiropraxie

DÉFINITION DE CHIROPRAXIE

La chiropraxie, est une méthode de soins manuelle, visant à corriger par la manipulation des pièces osseuses, un déséquilibre entre les os. C’est donc une méthode proche de l’ostéopathie , avec cette dimension supplémentaire que cette méthode est censée corriger des déséquilibres organiques ou fonctionnels. Par exemple, correction d’un trouble digestif par la manipulation d’une vertèbre.

Les chiropraticiens affirment que le principal objectif de la chiropraxie consiste à améliorer la santé par la manipulation de la colonne vertébrale. Cette manipulation agirait sur l’organisme par l’intermédiaire du système nerveux. Ainsi, en manipulant une vertèbre à distance, c’est sur le foie ou le pancréas que l’on pourrait agir.

Cette pensée se rapproche -avec un mode d’action différent- de la stimulation des points d’acupuncture qui pourraient agir sur les équilibres des organes. La profession de chiropraticien a été créée dans les années 1890. En forte croissance aux Etats Unis, elle s’est peu à peu imposée en Europe.

La chiropraxie est officiellement la troisième profession de santé du monde, la seconde en Amérique du Nord après la chirurgie dentaire.

 

MÉTHODE

Avant tout, la chiropraxie se veut une méthode hollistique, c’est à dire ne s’attachant pas qu’aux seuls problèmes osseux ou articulaires. Ensuite, elle s’occupe des “subluxations vertébrales”, c’est à dire des petits déséquilibres entre les vertèbres, qui seraient responsables de certains dysfonctionnements internes par l’action sur des nerfs du système nerveux autonome .

Le chiropracteur fait un interrogatoire assez long, palpe et évalue les structures osseuses musculaires et articulaires de façon statique et dynamique, les réflexes ostéotendinaux. Tout cela est rapporté aux données de l’examen neurologique , et des examens biologiques prescrits par le médecin. La thermographie infrarouge et l’électromyogramme de surface peut compléter ces examen.

Après avoir identifié les subluxations le chiropraticien entreprend alors de les corriger au moyen de manoeuvres effectuées avec la main qui sont appelés “ajustements” en raison de leur caractère très codifié. Un petit bruit comme un “pop” peut se faire entendre parfois. il s’agit simplement du bruit effectué par de petites bulles d’air. Aucune gravité. L’ajustement chiropratique consiste en l’application, avec la main, d’une pression ponctuelle et modérée, c’c’est à dire une impulsion précise, non traumatisante et codifiée, sur une zone articulaire ou sur des points précis.

 

LES RÉSULTATS

Ils sont jugés de façon variable. Toutefois ils semblent apporter de bons résultats dans les syndromes douloureux de la colonne vertébrale et du bassin tels que : cervicalgies, dorsalgies , lombalgies aigües ou chroniques, hernies , sciatiques , coup du lapin… Les problèmes posturaux tels que : attitudes scoliotiques , hypercyphose , hyperlordose , tendinites , synovites, bursites des différents tendons et articulations, entorses aigües ou chroniques…

Les avis sont plus partagés concernant des pathologies telles que les vertiges, bourdonnements d’oreilles, troubles digestifs, gynécologiques, urinaires, céphalées de tension, migraines, névralgies faciales… Les maladies dégénératives telles que : l’arthrose en phase préventive ou curative… Et la fatigue, le stress, le manque de sommeil, le tabagisme, le déséquilibre alimentaire, autant de facteurs qui fragilisent l’état général et génèrent les « subluxations vertébrales » traitées par la chiropratique.

 

LES ACCIDENTS

On a recensé plusieurs cas d’accidents de manipulation, notamment lors de manipulations sur les vertèbres. Certaines manipulations effectuées de façon excessive ou avec une mauvaise indication ont pu aboutir à des compressions de la moelle épinière et nécessiter des interventions chirurgicales. Ces accidents restent malgré tout exceptionnels.

 

DIPLÔMES

En France, l’article 75 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 a supprimé la mention d’obligation d’être titulaire du diplôme de « docteur en médecine » pour exercer cette profession. L’usage professionnel du titre de chiropracteur est réservé aux personnes titulaires d’un diplôme sanctionnant une formation spécifique à la chiropraxie (décrte n°2011-1127 du 20 septembre 2011). Les personnes justifiant d’un titre de chiropracteur sont autorisées à pratiquer des manipulations ayant pour seul but de prévenir ou de remédier à des troubles de l’appareil locomoteur du corps humain et de leurs conséquences, en praticulier au niveau du rachis. Le traitement des pathologies organiques nécessitant une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale ou par agents physiques est interdit. Selon le décret n°2011-32 du 7 jenvier 2011, les chiropracteurs non-médecins :

  • sont tenus d’orienter le patient vers un médecin lorsque les symptômes nécessitent un diagnostic ou un traitement médical, lorsqu’il est constaté une persistance ou une aggravation de ces symptômes ou lorsque les troubles présentés excèdent leur champ de compétence;
  • ne peuvent effectuer les actes suivants : manipulations gynéco-obstétricales, touchers pelviens;
  • sont habilités à effectuer, après qu’un diagnostic établi par un médecin atteste l’absence de contre-indication médicale à la chiropraxie, des manipulations du crâne, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de 6 mois.

Les actes de manipulation du rachis cervical sont soumis à des restrictions.

 

ADRESSES

  • Internet : http://www.chiropratique.org – Association Française de Chiropratique
  • La liste de tous les chiropraticiens de France est disponible par téléphone ou sur le site de l’Association Française de chiropraxie.

 

RÉFÉRENCE

  • http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Depliant_CHIROPRAXIE_BAT_2_.pdf

 

SOURCE

Image docteurclic
http://www.docteurclic.com

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •