Définitions

Définition de Goût

DÉFINITION DE GOÛT

Capacité sensorielle de percevoir la saveur des aliments. Le goût est indissociable de l’odorat, puisqu’une personne sans odorat perd le goût des aliments.

 

MÉCANISME DU GOÛT

La sensation gustative part des papilles gustatives, lesquelles sont réparties en différents points de la langue. Il existe des papilles pour le salé, le sucré, l’acide, l’amer.

Chacun de ces récepteurs stimulés par les molécules des aliments, envoie des informations sur le nerf gustatif. Mais ces données ne sont complètes que si de l’air inspiré lors de la déglutition vient au contact de la muqueuse olfactive située dans le haut du nez.

Toutes ces sensations vont migrer par les nerfs olfactifs et gustatifs jusque dans une région du cerveau appelé l’hippocampe. Là, elles sont décryptées et des messages sont alors envoyés dans une zone du cerveau située dans les zones temporales où elles sont décodées et interprétés. Le cerveau fait alors un travail de mémorisation important. C’est cela qui est à l’origine des images ou des souvenirs à la simple senteur d’un plat. La madeleine de Proust est l’exemple le plus connu de cette capacité du cerveau à se souvenir de faits anciens à la seule évocation d’une odeur ou d’un goût. Le goût est le sens qui permet la perception des saveurs.

 

LES PROBLÈMES

L’agueusie : c’est la perte du goût. Elle peut être due à une perte sélective du goût : action indésirable d’un médicament, dégénérescence des papilles gustatives, lésions de certains nerfs (glosso-pharyngien, lingual ou facial) à l’occasion d’un accident vasculaire cérébral par exemple, d’une tumeur cérébrale ou encore des séquelles d’une encéphalite. Mais la cause la plus fréquente d’agueusie est la perte de l’odorat, et un simple rhume suffit. Les anosmies entraînent donc des agueusies par effet de conséquence immédiate.

L’hypogueusie : c’est une diminution du goût, laquelle a pratiquement les mêmes causes que l’agueusie.

Les hallucinations gustatives : ce sont soit des problèmes d’ordre psychiatriques comme certaines psychoses , soit des crises d’épilepsie particulières.

 

SOURCE

Image docteurclic
http://www.docteurclic.com

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •