Définitions

Définition de Mélatonine

DÉFINITION DE MÉLATONINE

La mélatonine est une hormone fabriquée par la glande pinéale appelée encore épiphyse, qui est située dans le cerveau. Cette hormone a la particularité d’être fabriquée selon un rythme du jour et de la nuit. Elle a été identifiée en 1958.

Elle est administrée dans des médicaments ou des compléments pour améliorer les troubles du sommeil.

 

MÉCANISME D’ACTION

La mélatonine est issue d’un médiateur chimique du cerveau, la sérotonine, laquelle a une action sur les vaisseaux en les faisant se contracter et sur le rein en l’empêchant d’éliminer trop d’eau dans les urines.

La mélatonine informe l’horloge de notre cerveau de l’existence du rythme jour-nuit, ce qu’on appelle le rythme circadien.

En période diurne, la mélatonine est diminuée, alors qu’elle est augmentée pendant la nuit. Le cerveau est informé de cela simplement par la présence ou l’absence de lumière.

La lumière agit sur le cerveau pour que l’épiphyse ne fabrique plus de mélatonine. Celle-ci n’est fabriquée qu’à partir du crépuscule. Elle se fixe sur une zone du cerveau située juste au-dessus des nerfs optiques. Elle entraîne la diminution d’activité de ces neurones et déclenche le sommeil.

Plus la nuit avance, plus le taux de mélatonine augmente. Le taux maximum de la mélatonine se situe entre 2 heures et 4 heures du matin. Le taux maximum est de 100 fois supérieur à celui qui est mesuré au cours de la journée. Il diminue progressivement et devient indétectable vers 8 heures du matin, heure à laquelle on est le plus en mesure de se réveiller.

Le taux de mélatonine varie considérablement d’un individu à l’autre, mais il est constant d’une nuit à l’autre chez une même personne.

Cette hormone jouerait semble-t-il également un rôle sur la reproduction en modérant l’action stimulante de l’hypothalamus sur les testicules et sur les ovaires .

Mais en raison de son action privilégiée sur le sommeil, elle est proposée essentiellement dans les troubles du sommeil liés au décalage horaire (le jet-lag).

 

LE MÉDICAMENT MÉLATONINE

 

Mélatonine immédiate

Elle est délivrée en tant que complément alimentaire et sert pour une induction immédiate du sommeil. Elle est utilisée essentiellement pour le traitement du jet lag.

 

Mélatonine à libération prolongée

Une mélatonine de synthèse, le Circadin, est disponible. C’est un agoniste des récepteurs de la mélatonine. Il est proposé aux personnes dont le taux de mélatonine est insuffisant et qui est responsable du trouble du sommeil. La libération du produit est effectuée de façon à mimer la variation normale de mélatonine par l’organisme.

L’efficacité du traitement est bonne car le Circadin respecte l’architecture du sommeil, diminue le nombre de réveils nocturnes et d’agitation durant le sommeil, la diminution de la fatigue au réveil, et l’amélioration des capacités d’équilibre et de coordination. Elle est composée de 2g de mélatonine à prendre 1 à 2 heures avant le coucher en traitement continu pendant 3 semaines : 1 comprimé par jour à prendre après le dîner, mais 1 à 2 h avant le coucher, à poursuivre durant 3 semaines.

Ce médicament n’entraîne pas d’effet rebond à l’arrêt du traitement. Il peut être malgré tout nécessaire de reprendre une nouvelle cure.

La différence avec la mélatonine en complément alimentaire est la délivrance progressive de la mélatonine par le comprimé. Elle sert pour le rééquilibrage et la resynchronisation du sommeil et non pour une induction du sommeil. Pour les personnes qui sont déjà sous somnifères depuis longtemps, la prescription est faite par le médecin de façon à évaluer la dépendance au somnifère, le sevrage qu’il est nécessaire de faire, et le relai à prendre avec la mélatonine. Le coût est entre 20 et 30 Euros par boite. Il est prescrit sur ordonnance, et n’est ni remboursable par la Sécurité Sociale, ni agréé aux collectivités.

 

SOURCE :

Image docteurclic
http://www.docteurclic.com

 

 

 

 

 

 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

 

 

 

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •