Rutabagas

rutabaga

Vie pratique – Mes aliments – Le rutabaga

 

LE RUTABAGA

 

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, je vais vous présenter le rutabaga. Cette présentation se décomposera en plusieurs chapitres qui sont : Ses origines (histoire et/ou géographie), ses principales qualités (nutritionnelles et/ou de soins) et enfin comment la consommer.

 

Rutabaga

 

SES ORIGINES

 

Histoire.

Le rutabaga est une plante potagère qui est le résultat d’une hybridation du chou et du navet, le rutabaga aurait été développé en Scandinavie. Un botaniste suisse fut le premier à mentionner l’existence de ce légume au 17ème siècle. Certaines variétés de rutabagas servent à nourrir le bétail.

 

Description.

C’est un légume-racine qui est plus volumineux que le navet et ses fanes (son feuillage) sont plus grandes et plus charnues. Sa chair et sa peau sont habituellement de couleur jaunâtre, mais il existe une variété avec une chair blanche. Enfin, sa saveur est plus prononcée que celle du navet.

 

Il symbolise les privations.

Durant la guerre.

Le rutabaga était un aliment de base en Europe durant la seconde guerre mondiale et depuis ce temps, il symbolise pour de nombreuses personnes, les temps de guerre.

 

Durant les périodes de disettes.

Sa mauvaise réputation provient également du fait qu’il est l’un des seuls légumes disponibles pendant les longues périodes de disettes. Le pauvre, il n’y est pour rien s’il est si robuste ! Issu d’une hybridation entre chou et navet, il est plus charnu et plus fort en goût que ce dernier.

 

Sa saison.

La saison du rutabaga dure du mois de septembre à celui de décembre.

 

 

SES PRINCIPALES QUALITÉS

Il contient :

Source de fibres

Des fibres.

Le rutabaga contient des fibres qui favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol.

 

 

Potassium

 

Du potassium.

Il est une bonne source de potassium qui est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant.

 

 

Magnésium

 

Du magnésium.

Le rutabaga est également une bonne source de magnésium qui participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Ainsi qu’il permet de réguler notre métabolisme et intervient dans la transmission de l’influx nerveux. De plus, il améliore l’équilibre nerveux et limite la fatigue, le stress et les fringales.

Les lecteurs vous recommandent :
Les épinards

 

 

Sodium

 

Du sodium.

Il contient du sodium qui est un élément minéral très présent dans notre organisme, surtout dans le plasma. Il est apporté par l’alimentation sous forme de chlorure de sodium (le sel). Des apports trop importants sont un facteur de risque d’hypertension artérielle. Cependant, il est indispensable à la transmission de l’influx nerveux et à la contraction musculaire. Sa concentration dans le sang et le liquide interstitiel conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules et le volume sanguin. Chez les personnes sensibles à l’apport de sel, l’excès de sodium peut augmenter le volume sanguin et ainsi favoriser la survenue d’une hypertension artérielle.

 

 

Protéines

 

Des protéines végétales.

Le rutabaga contient des protéines végétales qui sont de plus en plus recommandées dans le cadre d’un régime alimentaire, que ce soit pour perdre du poids ou plus simplement pour mieux s’alimenter. En effet les nutritionnistes préfèrent souvent ces protéines car elles sont dépourvues de cholestérol  et sont constituées de graisses bénéfiques pour la santé.

Mais, elles sont « incomplètes » car elles ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels, que le corps ne peut ou ne sait fabriquer.

De ce fait, contrairement aux protéines animales qui disposent de tous ces acides animés, pour les végétales il convient de sélectionner et d’additionner plusieurs sources différentes de ces acides animés pour couvrir tous nos besoins.

Il est donc possible de remplacer parfaitement les protéines animales par des protéines végétales, mais cela demande un peu plus de rigueurs et de connaissances. 😉

 

 

Vitamine B1

 

De la vitamine B1 ou thiamine.

Il est une source de vitamine B1 qui participe à de nombreuses réactions métaboliques des glucides, de production d’énergie et du bon fonctionnement de notre système nerveux.

 

 

Vitamine B9

 

De la vitamine B9 ou folate.

Le rutabaga est une bonne source de vitamine B9, acide folique ou également folate qui participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du fœtus.

 

 

Vitamine C

 

De la vitamine C ou acide ascorbique.

Il est également une bonne source de vitamine C qui participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

 

 

Il permet :

 

De faciliter le transit intestinal.

Le rutabaga est riche en fibres et permet d’accélérer notre transit et de booster nos intestins paresseux afin d’éviter les cas de constipation.

Les lecteurs vous recommandent :
Mâche

 

constipation - diarrhée

 

De nettoyer notre tube digestif.

En cas de consommation régulière, il est un excellent antifongique, qui est efficace contre la croissance des champignons dans notre tube digestif. Dont notamment, les fameux candidas albicans.

 

De stimuler le système immunitaire.

Grace à la vitamine C qu’il contient, le rutabaga permet de stimuler notre système immunitaire et de dynamiser notre organisme.

 

Tension cardiaque cœur

 

De protéger le système cardiovasculaire.

Il permet de protéger le système cardiovasculaire, dont notre cœur en régulant notre tension artérielle grâce à sa teneur intéressante en potassium. Ainsi, il permet également de limiter le risque lié aux maladies cardio-vasculaires.

 

De nettoyer nos reins.

Le potassium qu’il contient à également un effet diurétique et permet d’améliorer le fonctionnement de nos reins.

 

De limiter l’oxydation cellulaire.

Grâce à ses anti-oxydants, le rutabaga nous protège des radicaux libres et prévient l’apparition de certains cancers.

 

Régime

 

De perdre du poids.

Le rutabaga est moins glucidique que la pomme de terre et peut nous aider à perdre du poids. De ce fait, il peut intéressant de l’intégrer dans un régime visant la perte de poids ou dans l’alimentation des diabétiques.

 

 

Attention !

Attention !

Les dérivés soufrés comme les fibres contenues par nos rutabagas peuvent être mal supportés par les personnes ayant des intestins sensibles. Dans ce cas, il peut être judicieux de les faire blanchir avant de les cuire et de les consommer en petites quantités.

 

 

COMMENT LE CHOISIR ET LE CONSERVER ?

 

 

Acheter ses aliments

 

Le Choisir.

Petit conseil de grand-mère : un rutabaga pas trop imposant sera meilleur et moins fibreux.

Et un deuxième : attendez les premières descentes de température car le froid augmente sa teneur en sucre donc le rend très doux.

 

 

Conserver

 

Le Conserver.

Au réfrigérateur.

Le rutabaga se conserve sans le laver, durant trois semaines au réfrigérateur. Mais, il convient d’enlever les fanes si elles sont encore présente.

 

Au congélateur.

Il se conserve facilement au congélateur après avoir été blanchi durant deux minutes ou cuit en purée.

 

A température ambiante.

Il se conserve quelques jours à température ambiante.

 

 

Consommer

 

COMMENT LE CONSOMMER

Cru ?

Lors de sa préparation, il convient de l’éplucher et d’enlever son cœur. Si celui-ci est brunâtre, c’est suite à un manque de bore dans le sol ou il a poussé. À ce stade, vous savez déjà si son goût sera très prononcé ou non (ce sera le cas si l’odeur est forte). Si un goût prononcé ne vous dérange pas, vous pouvez le consommer cru. Si ce n’est pas le cas, il conviendra de le consommer cuit.

 

Cuit ?

Si vous préférez un rutabaga avec un goût plutôt « neutre », il convient de le faire bouillir, découpé en petits morceaux pendant quelques minutes dans l’eau (on le blanchit) puis de procédez à la cuisson « normale ». Une autre option est de la cuire simplement 10 à 15 minutes à la vapeur douce. Une fois cuit, il est parfait pour réaliser des plats du type « pot-au-feu ».

Il se prête aussi parfaitement à d’autres plats d’hiver tels que la potée ou les potages. Associez-le à d’autres légumes tels que le chou et les navets, si vous aimez particulièrement les crucifères. Sinon des carottes et des pommes de terre, seront idéales. Vous pouvez aussi le préparer en purée, en le relevant avec de la noix de muscade et du persil haché.

Les lecteurs vous recommandent :
Ananas

 

Et ses feuilles.

Ses fanes permettent de réaliser d’excellents potages, mais aussi d’aromatiser nos salades, sauces ou ragouts.

 

En jus.

On peut facilement le consommer en jus, car il contient près de 90% d’eau.

 

 

BONUS – UNE PETITE RECETTE RAPIDE ET FACILE.

 

Rutabagas grillés accompagnés d’une purée de rutabaga.

 

 

4 personnes

Pour quatre personnes.

 

 

5 minutes

Mon temps de préparation est de 5 minutes.

 

 

1 heure

Je laisse rôtir au four durant au moins 1 heure.

 

 

Attendre 15 minutes

Et fais cuire à la vapeur douce durant au moins 15 minutes.

 

 

Mes ingrédients :

Je prends des rutabagas.

De l’huile d’olive.

Ainsi que du sel et du poivre.

 

Rutabagas grillés accompagnés d’une purée de rutabaga

 

En option, une racine de gingembre (si vous aimez).

 

 

Ma préparation :

Je fais rôtir mes rutabagas longuement et doucement au four et les transforme en vrais bonbons caramélisés accompagnant à merveille n’importe quelle viande rôtie.

Durant ce temps, je prépare ma purée.

J’épluche le légume, le coupe en cubes que je dépose dans mon cuit vapeur.

Je fais cuire à la vapeur durant au moins 15 minutes.

Puis, je commence à presser mes rutabagas avec mon presse-purée.

J’y ajoute l’huile d’olive, le sel et le poivre.

Et je continue à presser pour bien mélanger tous mes ingrédients.

Enfin, je dresse mon assiette avec mes rutabaga rôtis et ma purée.

 

Rutabagas grillés accompagnés d’une purée de rutabaga

 

Et je me régale en trempant mes rutabagas dans ma purée. MMIIIAAAMMM

 

 

Ma touche personnelle - Mon idée

 

Ma touche personnelle.

Certains palais avertis apprécient du gingembre râpé sur la purée de rutabaga. 😉

 

Accéder à la publication complète de cette recette.

Pour accéder à la publication complète de cette excellente recette de rutabagas grillés accompagnés d’une purée de rutabaga pour quatre personnes, il suffit de sélectionner ce lien pour afficher l’article présentant cette recette.

 

Rutabagas grillés accompagnés d’une purée de rutabaga

 

Vous pouvez également y accéder en inscrivant le nom de la recette souhaitée dans le champ de recherche à droite de l’écran.

 

En explorant la rubrique “Plan Du Site” (sous le titre du blog) ou en allant dans le menu “Catégories” à droite de votre écran. Puis vous cherchez dans l’arborescence les rubriques suivantes :

Fiches cuisines – Toutes les recettes – Entrées – Rutabagas grillés accompagnés d’une purée de rutabaga.

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Ma bible de la santé au naturel

 

Guide de la santé dans votre assiette

 

Dictionnaire des aliments.

 

 

J’espère que vous avez apprécié la découverte des qualités et des propriétés de cet aliment. Et je vous dis à très bientôt pour découvrir ensemble de nouveaux aliments santé.

 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    43
    Partages
  • 43
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.