QUIZZ FODMAPs

Si je suis un régime sans gluten, c’est pareil qu’un régime sans FODMAPs

Principes et fondements – Régime sans FODMAP – Quizz FODMAPs – Si je suis un régime sans gluten, c’est pareil qu’un régime sans FODMAPs ?  

 

Notre quizz sur les FODMAPs 

 

Découvrez toutes les deux semaines un petit article pour répondre brièvement à une question sur le mode alimentaire pauvre en FODMAPs. Je vous invite donc à découvrir notre nouvelle question, passionnante pour découvrir clairement et facilement les tenants et aboutissants du mode alimentaire pauvre en FODMAPs. Cliquez ici pour accéder au questionnaire qui vous permettra de déterminer si une alimentation pauvre en FODMAPs pouvait vous aider ? 

 

 

Bonjour à toutes et tous, 

J’espère que vous vous portez pour le mieux. En ce qui me concerne, je me porte bien et je viens de publier ce nouvel article dans notre blog « la santé en mangeant » intitulé « Si je suis un régime sans gluten, c’est pareil qu’un régime sans FODMAPs ? ». Alors j’espère qu’il vous donnera des informations utiles pour découvrir le mode alimentaire pauvre en FODMAPs. Et je vous souhaite une bonne lecture, ainsi que de passer une excellente journée. 

 

Mode alimentaire pauvre en FODMAP

 

Si je suis un régime sans gluten, c’est pareil qu’un régime sans FODMAPs ? 

Non. Suivre un régime sans gluten, ce n’est pas la pareil que de suivre un régime sans FODMAPs, ni un autre régime sans blé.  

 

L’intolérance au gluten. 

Dans le cas d’une intolérance au gluten, vous ne supportez pas une protéine (il s’agit de celle du gluten). Vous devez inlassablement la traquer jusqu’au moindre gramme dans tous vos aliments. ☹ 

 

L’intolérance aux FODMAPs. 

Dans le cas d’une intolérance aux FODMAPs, vous êtes intolérant à un sucre (il s’agit souvent des fructanes), ainsi qu’éventuellement d’autres familles de sucres. Ces deux régimes ne sont absolument pas transposables l’un à l’autre, ne vous amusez pas à naviguer du « sans gluten » au « sans FODMAPs ». Ce n’est pas un jeu. 

 

Pour être plus précis. 

Par ailleurs, pour être plus précis, il convient de préciser que la protéine de gluten mise en cause dans l’intolérance au gluten n’est pas seule. En effet, la protéine de gluten comprend des dizaines de milliers de variantes de gluten différents. Je reconnais qu’aborder un sujet en parlant de généralités peut souvent constituer des pièges et nous rendre imprécis 

 

Exemple de la maladie cœliaque. 

Ainsi les personnes souffrant de la maladie cœliaque ne doivent pas éviter un gluten, mais toutes les variantes du gluten. 

 

Les hypersensibles au gluten. 

De ce fait, il est également à noter que les hypersensibles au gluten peuvent très bien ne pas supporter une variante du gluten, tel que le pain. Mais pourront éventuellement tolérer de consommer de temps en temps une autre variante du gluten contenu dans les pâtes. 

 

Les lecteurs vous recommandent :
Existe-t-il des compléments alimentaires pouvant aider à mieux digérer les FODMAPs

Oui, mais pourquoi ? 

Car, comme je vous l’ai dit précédemment, il n’y a pas exactement de la même variété de gluten dans notre pain et dans nos pâtes. En effet, dans les pâtes, il y a du blé dur qui comporte une trentaine de chromosomes et dans le pain du blé tendre qui lui en comprend une quarantaine. 

Par conséquent ces deux aliments contiennent tous deux du gluten, mais de deux variétés différentes. Notre réaction lors de la consommation de ces aliments ne sera donc pas forcément la même. 

En plus de cette première différence, le pain est un aliment sec et cuit au four et les pâtes sont cuites à l’eau.  

 

Et pour les FODMAPs ? 

Il en est de même avec les FODMAPs. Chaque aliment à une teneur individuelle spécifique en FODMAPs. Mais la manière que nous auront de les cuisiner, va fortement influer sur cette valeur et leur plus ou moins digestes. 

 

Exemple de la pomme. 

Ainsi, une pomme crue peut poser des problèmes tandis qu’une pomme cuite, par exemple en compote, sera nettement mieux tolérée. 

 

Cette particularité est commune aux FODMAPs et au gluten. 

On peut donc conclure que le point commun entre le gluten et les FODMAPs est le fait que tous deux ont de nombreuses variantes plus ou moins digeste. Que la manière de les préparer et de les cuisiner, influe très nettement sur la réaction de notre organisme. Ainsi que la manière de combiner certains aliments en contenant, peut également avoir un impact sur notre capacité de la tolérer ou non. 

Il convient de bien mémoriser ces spécificités pour comprendre les exceptions et interactions possibles dans notre alimentation pour rendre certains aliments plus digestes ou d’autres moins dangereux. 

Tout réside dans l’art et la manière d’accommoder les spécificités de chaque aliment avec nos forces et nos faiblesses digestives. 😉 

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES : 

 

Plus jamais mal au ventre avec le régime FODMAPS

 

 

Les lecteurs vous recommandent :
Qui a inventé le terme « FODMAPs » ?

J’espère que la lecture de cet article intitulé « Si je suis un régime sans gluten, c’est pareil qu’un régime sans FODMAPs ? », vous aura apporté des réponses utiles pour découvrir le mode alimentaire pauvre en FODMAPs.  Et je vous dis à très bientôt sur notre blog « la santé en mangeant ». 

 

 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt, 

Thierry Klethi 

La santé en mangeant 

 

 

MES PRODUITS AMAZON 

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles. Ainsi que les objets ou produits que j’utilise régulièrement. C’est pour cela que je me suis affilié avec AMAZON et que je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Par ailleurs, si vous souhaitez plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien. 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.