Smoothie digestion facile

Smoothie digestion facile

Recettes de jus – Jus de légumes et de fruits – Smoothie digestion facile

 

SMOOTHIE DIGESTION FACILE.

 

 

Bonjour à toutes et tous,

Je vous propose aujourd’hui de réaliser un « smoothie digestion facile ». Pour commencer je vais vous présenter le matériel qu’il nous faut et les produits nécessaires à la réalisation de notre jus. Puis nous aborderons l’aspect pratique de sa réalisation. Et enfin, les apports que nous apporte la consommation des ingrédients de cette excellente recette. Mais ne nous attardons pas trop, lançons-nous, allons-y et réalisons ensemble ce smoothie digestion facile. Et surtout régalons nous. Miammm, c’est trop bon, c’est fait maison avec amour et excellent pour notre santé. 😉

 

 

MATERIEL NÉCESSAIRE POUR PRÉPARER CE JUS

Un extracteur de jus ou une centrifugeuse.

Un blender ou un mixer.

 

OÙ ET QUELS PRODUITS ACHETER

 

 

Les Poires

 

La poire.

On la trouve dans toutes les grandes surfaces. Mais elle sera meilleur si elle est fraiche et vient de chez un producteur local ou du marché.

 

 

Acheter ses aliments

 

L’acheter.

Les poires sont surtout présentes d’août à mars, avec différentes variétés au gré des saisons. Il s’agit de la Guyot et de la Williams, à chair sucrée et juteuse, en été. Ainsi que la Conférence, la Beurré-Hardy, la Comice et la Passe-Crassane qui sont fondantes et parfumées, à l’automne et en hivers.

Il faut les choisir sans traces de choc, avec le pédoncule bien attaché et les manipuler avec précaution car elles sont fragiles. Elles sont souvent trop fermes sur les étals, mais elles continuent à mûrir après la récolte.

 

 

Consommer

 

La consommer.

La poire se déguste nature, épluchée ou non. Lorsqu’elle est cuite, sa valeur nutritionnelle n’est pratiquement pas modifiée puisque à l’origine, elle ne contient que très peu de vitamines C. Si vous les épluchez longtemps avant de les consommer, arrosez les morceaux de jus de citron car la chair renferme des tanins qui noircissent au contact de l’oxygène de l’air.

 

 

Conserver

 

La conserver.

Les poires encore fermes s’attendrissent en quelques jours à température ambiante. Si vous les avez mises au réfrigérateur, pensez à les sortir quelques heures avant de les consommer pour qu’elles retrouvent tout leur parfum et leur saveur.

 

 

Ananas

 

L’ananas.

 

 

 

Acheter ses aliments

 

L’acheter.

L’ananas Cayenne, le plus consommé est proposé toute l’année. Le Victoria, plus petit, tendre et très sucré, est surtout vendu en hiver. L’ananas transporté par avion est cueilli mûr à point, tandis que l’ananas transporté par bateau termine sa maturation pendant son transport.

L’ananas doit être ferme, lourd en main, avec des feuilles d’un beau vert luisant, sans traces de chocs sur l’écorce. Son parfum doit être agréable (une odeur trop forte est un signe de maturité excessive).

 

 

Consommer

 

Le consommer.

L’ananas est excellent nature ou arrosé de rhum ou de kirch.

Il peut s’apprêter de diverses façons, tant cru que cuit, confit ou en jus. On l’emploie notamment dans les sauces, les tartes, les gâteaux, les salades de fruits, le yaourt, les sorbets, les bonbons et les punchs. Il accompagne souvent des mets salés. Il apparaît fréquemment dans des plats aigres-doux, en compagnie de fruits de mer, de canard, de poulet ou de parc. Il se marie bien avec le cottage cheese, le riz et les crevettes.

 

 

Conserver

 

Le conserver.

Frais

Comme d’autres fruits exotiques, l’ananas supporte mal le froid, ses qualités gustatives s’altèrent. Vous pouvez le laisser à température ambiante si vous le consommez dans les 24 à 48 heures. Sinon, placez-le dans le bac à légume du réfrigérateur à plus de 6 à 7°C.

 

En conserve.

Les tranches ou tronçons d’ananas au sirop ou au jus de fruit sont disponible à tout moment et commodes d’emploi. Un peu plus sucré et donc plus calorique (environ 80kcal pour 100 grammes d’ananas égoutté) que l’ananas frais. L’ananas en conserve garde l’essentiel de son bêtacarotène, mais perd une bonne partie de sa vitamine C.

 

 

gingembre

 

Le gingembre.

 

 

 

Acheter ses aliments

 

L’acheter.

Les rhizomes de gingembre frais (à préférer à la poudre, qui a perdu une partie des composés protecteurs) ressemblent à des racines biscornues. On les trouve aujourd’hui dans la plupart des rayons de fruits et légumes. La peau doit être bien lisse, assez claire et la racine doit dégager un parfum bien marqué. Achetez-le en petite quantité pour qu’il soit bien parfumé. Pour la même raison, optez pour les petits conditionnements de gingembre en poudre.

Le gingembre confit s’achète surtout dans les épiceries asiatiques.

 

 

Consommer

 

Le consommer.

Pour profiter de ses bienfaits, prenez l’habitude d’en ajouter à vos plats de viande, de poisson, ou de légumes, ainsi qu’aux vinaigrettes ou aux soupes, comme vous le faites pour l’ail ou les herbes aromatiques. Une petite quantité suffit à parfumer un plat : comptez un centimètre de racine râpée ou hachée ou une pincée de poudre pour quatre personnes. Ne surdosez pas, car cet aromate piquant peut être irritant.

Les lecteurs vous recommandent :
Jus réparateur

 

 

Conserver

 

Le conserver.

Gardez le gingembre au frais et au sec, si nécessaire au réfrigérateur et consommez-le dans les huit jours qui suivent l’achat. Vous pouvez aussi le congeler tel quel, épluché et coupé en lamelles ou râpé. Le gingembre en poudre se conserve plusieurs mois à condition de se trouver dans un récipient hermétique. Il risque néanmoins de perdre peu à peu sa saveur.

 

 

Menthe

 

La menthe.

 

 

Acheter ses aliments

 

L’acheter.

On trouve de la menthe fraîche tout au long de l’année. Vérifiez que les feuilles sont bien vertes, sans taches ni flétrissures. Les tiges doivent être rigides, non ramollies. La menthe est également vendue surgelée, sous forme ciselée : elle conserve une grande partie de ses substances protectrices.

 

 

Consommer

 

La consommer.

Comptez trois ou quatre feuilles par personne, pas davantage car son goût prononcé risque de couvrir celui des autres ingrédients.

 

 

Conserver

 

La conserver.

Emballez la menthe dans un torchon propre humide et placez le tout au réfrigérateur pendant deux à trois jours maximums.

 

 

Caisse de légumes bio

 

Les produits bio

Préférez, si c’est possible des produits bio car ils seront forcément moins traités chimiquement et donc plus sains et aurons un meilleur goût.

 

 

Cuisiner - Faire sois-même

 

JE RÉALISE MON SMOOTHIE DIGESTION FACILE.

 

2 personnes

Pour deux personnes.

 

5 minutes

Mon temps de préparation est de 5 minutes.

 

48 heures

Il se conserve 48h si on utilise un extracteur et 24h avec une centrifugeuse.

 

 

MES INGRÉDIENTS POUR RÉALISER MON SMOOTHIE DIGESTION FACILE.

Je prends le jus d’une poire ou dix centilitres de jus de poire.

Ainsi qu’une tranche d’ananas.

Deux centimètres de racine de gingembre.

Ainsi que deux feuilles de menthe.

Dix centilitres de d’eau minéral.

Et trois glaçons.

 

Smoothie digestion facile

 

 

POUR PRÉPARER MON SMOOTHIE DIGESTION FACILE.

Je passe ma poire coupée en quartiers dans mon extracteur et récupère son jus.

Puis, je découpe une tranche d’ananas, j’enlève sa peau et le coupe en cubes.

 

Smoothie digestion facile

 

J’épluche mon gingembre et je rince mes feuilles de menthe.

 

Smoothie digestion facile

 

Puis, je dépose dans mon blender le jus de poire, les morceaux d’ananas, le gingembre, la menthe et les glaçons.

 

Smoothie digestion facile

 

Et je mixe, jusqu’à obtenir une consistance bien lisse.

 

Smoothie digestion facile

 

Puis, je verse l’eau minérale et je mélange avec une cuillère.

 

Smoothie digestion facile

 

Enfin, je sers et me régale. MMIIAAAMM

 

 

LES PRINCIPAUX APPORTS NUTRITIONNELS DE MES INGREDIENTS.

 

 

Les Poires

 

La poire.

 

 

Source de fibres

Des fibres.

La poire contient des fibres dont lignine, qui permet de piéger le cholestérol. De plus, ces fibres favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation.

 

Potassium

Du potassium.

Elle nous apporte du potassium qui est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant.

 

Bore

Du bore.

La poire contient du bore qui est un minéral clé pour la solidité de nos os et le bon fonctionnement de notre cerveau. De plus, il permet de faire baisser notre tension et nous préserve de l’arthrose. Pour finir, il est également un excellent antibiotique pour notre peau et nos yeux.

 

Les Glucides

Des glucides.

Elle contient des glucides divers et bien équilibrés qui sont des constituants essentiels de notre alimentation. Selon les recommandations officielles (Programme National de Nutrition et de Santé), ils devraient représenter environ 50% de notre ration calorique moyenne journalière.

Ils sont composés de deux grandes familles. Les glucides simples, qui sont les sucres rapides et ont un goût sucré.  Ainsi que les glucides complexes, qui sont des sucres lents et n’ont généralement pas un goût sucré.

Il est conseillé d’avoir une alimentation composée d’un tiers étant sous forme de sucres rapides et de deux tiers de sucres lents. Mais malheureusement, dans notre alimentation actuelle, les proportions sont très souvent inversées, si ce n’est pas pire. ☹

 

Vitamine E

De la vitamine E.

La poire contient de la vitamines E qui joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. De plus, elle empêche ou réduit l’oxydation des cellules cardiovasculaires. De plus la vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardioprotecteur.

 

 

 Ananas

 

L’ananas.

 

Source de fibres

Des fibres.

L’ananas contient des fibres qui favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol.

Les lecteurs vous recommandent :
Jus réhydratation

 

Manganèse

Du manganèse.

Il contient du manganèse qui est une enzymes qui intervient avec d’autres pour permettre la réalisation d’une douzaine de processus métaboliques. Il permet notamment de limiter les problèmes liés à certaines allergies. Mais également de prévenir les dommages causés par les radicaux libres.

 

Potassium

Du potassium.

L’ananas est riche en potassium qui est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant.

 

Vitamine C

De la vitamine C ou acide ascorbique.

Il contient de la vitamine C qui participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

 

Vitamine B9

De la vitamine B9.

L’ananas contient de la vitamine B9, acide folique ou également folate participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du fœtus.

 

 

gingembre

 

Le gingembre.

 

Source de fibres

Des fibres.

Les fibres favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol.

 

Vitamine B2

De la vitamine B2 ou riboflavine.

La vitamine B2 participe au métabolisme des glucides (sucres), des lipides (graisses) et des protéines. Ainsi que dans la production de kératine, une protéine indispensable au bon état des cheveux, des ongles et de la peau. Mais elle permet également de prévenir l’anémie, certains cancers, ainsi que des troubles de la vision, dont la cataracte.

 

Vitamine B3

De la vitamine B3 ou niacine.

La vitamine B3 participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d’énergie à partir des glucides, des lipides et des protéines que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normal.

 

Vitamine B6

De la vitamine B6 ou pyridoxine.

La vitamine B6 fait partie des coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la fabrication des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Elle contribue également à la fabrication des globules rouges et leurs permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et collabore au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

 

Fer

Du fer.

Le fer est utile à notre organisme pour transporter l’oxygène et fabriquer les globules rouges du sang. Il permet également de fabriquer des nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Pour favoriser son absorption, il est conseillé de l’associer à certains nutriments, tels que la vitamine C.

 

Magnésium

Du magnésium.

Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Ainsi qu’il permet de réguler notre métabolisme et intervient dans la transmission de l’influx nerveux. De plus, il améliore l’équilibre nerveux et limite la fatigue, le stress et les fringales.

 

Manganèse

Du manganèse.

Le manganèse est une enzymes qui intervient avec d’autres pour permettre la réalisation d’une douzaine de processus métaboliques. Il permet notamment de limiter les problèmes liés à certaines allergies. Mais également de prévenir les dommages causés par les radicaux libres.

 

Potassium

Du potassium.

Le potassium est diurétique et conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules. Mais il est également essentiel à l’action de nombreuses enzymes, et participe à la synthèse des protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre). Ainsi qu’il intervient dans la sécrétion de l’acide chlorhydrique du suc gastrique favorisant ainsi la digestion. Mais également dans la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme). En outre, il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Enfin, il régule le rythme cardiaque, module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium et sert à équilibrer le pH du sang. Et il est très riche en éléments alcalisant.

Les lecteurs vous recommandent :
Jus Carotte-Betterave-Orange

 

Zinc

Du zinc.

Le zinc participe aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du fœtus. Il interagit également avec les hormones sexuelles et thyroïdiennes. Dans le pancréas, il participe à la fabrication, la mise en réserve et à la libération de l’insuline. De plus il a un rôle prépondérant lors de la synthèse des protéines. Il agit également en tant qu’antioxydant en neutralisant les radicaux libres et il protège les cellules de la peau.

Pour favoriser son absorption, il convient comme pour le fer de le consommer en même temps que des aliments riches en vitamine C.

 

 

Menthe

 

La menthe.

 

Fer

Le fer.

Le fer est utile à notre organisme pour transporter l’oxygène et fabriquer les globules rouges du sang. Il permet également de fabriquer des nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Pour favoriser son absorption, il est conseillé de l’associer à certains nutriments, tels que la vitamine C.

 

Manganèse

Le manganèse.

Le manganèse est une enzymes qui intervient avec d’autres pour permettre la réalisation d’une douzaine de processus métaboliques. Il permet notamment de limiter les problèmes liés à certaines allergies. Mais également de prévenir les dommages causés par les radicaux libres.

 

Cuivre

Le cuivre.

Le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

 

Source de fibres

Les fibres.

Les fibres favorisent le bon fonctionnement de nos intestins en régularisant et en stimulant notre péristaltisme intestinal. De ce fait, elles limitent délicatement les risques de constipation. De plus la consommation de fibres permet également de piéger le cholestérol.

 

Vitamine A
Source de fibres

La vitamine A – bêtacarotène.

La vitamine A à un rôle important dans la vision, notamment au niveau de l’adaptation de l’œil à l’obscurité. Elle participe aussi à la croissance des os, à la reproduction et à la régulation du système immunitaire. Ainsi qu’elle contribue à la santé de la peau et des muqueuses (yeux, voies respiratoires et urinaires, intestins), qui constituent notre première ligne de défense contre les bactéries et les virus. En outre, elle est essentielle à la différenciation et la croissance cellulaire, car elle participe à la transcription de certains gènes et à la synthèse de certaines protéines. Enfin, elle favorise également l’absorption du  fer et semble jouer un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires.

 

Vitamine B9

La vitamine B9.

La vitamine B9, acide folique ou également folate participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du fœtus.

 

Vitamine C

La vitamine C.

La vitamine C participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d’aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Mais elle contribue également au maintien de la fonction immunitaire. Ainsi qu’elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Un des autres rôles importants de la vitamine C est son effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres.

 

Vitamine E

La vitamine E

La vitamines E joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. De plus, elle empêche ou réduit l’oxydation des cellules cardiovasculaires. De plus la vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardioprotecteur.

 

Flavonoïde - acide rosmarinique

Les flavonoïdes.

La menthe contient de l’acide romarinique qui est un antioxydant de la famille des flavonoïdes qui neutralise les radicaux libres responsables des maladies cardiaques, d’athérosclérose, de cataracte, d’arthrite et bien d’autres maux… Ils sont reconnus pour leurs capacités antioxydantes et anti-inflammatoires.

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

 

Ma bible de la santé au naturel

 

Guide de la santé dans votre assiette

 

Dictionnaire des aliments.

 

Ma bible des aliments qui soignent

 

Lexique des compléments alimentaires -Edition Dangles 02/2000

 

 

 

Bonne dégustation de notre smoothie digestion facile et à très bientôt pour découvrir et essayer une nouvelle recette ensemble.

 

 

 

Thierry KLETHI - Blog La santé en mangeant

A très bientôt,

Thierry Klethi

La santé en mangeant

 

 

MES PRODUITS AMAZON

Pour vous permettre de trouver rapidement et au meilleur prix les ouvrages dont je m’inspire lors de la rédaction de mes articles et les objets ou produits que j’utilise régulièrement. Je me suis affilié avec AMAZON et je vous propose ci-dessous des liens vers ce site de commerce en ligne. Pour plus de détails sur mon affiliation, cliquez sur ce lien.

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.